Navigation – Plan du site
Editorial

Éditorial

Dernier numéro !
Juliette Honvault

Texte intégral

1Après vingt ans d’existence, les Chroniques yéménites auraient-elles pu résister au désir de changement ? A première vue, rien, dans ce numéro 17, ne semble l’indiquer. D’ailleurs, il ne salue même pas les bouleversements qui ont affecté le Yémen en 2011 : aucun article n’est consacré à la fin du régime trentenaire de Alî Abdallâh Sâli/h, aux mobilisations populaires, aux scissions dans l’armée et aux divisions dans les partis, à la naissance de nouvelles figures politiques, aux revendications des houthistes ou des Adénis, à la lutte contre al‑Qaïda ou aux problèmes économiques auxquels le Yémen, plus que jamais depuis un an d’incertitudes en tous genres, se trouve confronté…

2Le programme éditorial de ce n° 17 n’illustre pas les changements du “printemps 2011”… mais il ne révèle pas moins de nouveaux horizons, invitant à regarder au-delà du Hedjaz et du Rub‛ al-Khâlî. Le premier article du numéro, qui traite des barrages-poids des régions montagneuses d’Arabie du sud (Julien Charbonnier), finit par questionner l’origine (régionale ? locale ?) des techniques de ces édifices hydrauliques qui ont fait la fortune du royaume himyarite, et confirme l’intérêt de la recherche à toujours porter les regards au‑delà des murs et des frontières. Il est suivi par deux articles collectifs sur des sites non yéménites, le site de l’oasis de Masâfî dans l’émirat de Fujairah (Anne Benoist, Vincent Bernard, Julien Charbonnier, Julie Goy, Aurélien Hamel et Thomas Sagory), et celui d’Adâm dans le sultanat d’Oman (Jessica Giraud, Julien Charbonnier, Guillaume Gernez, Marion Lemée et Sabrina Righetti). Puis, un article sur les hammams en Arabie centrale entre le viie et le début xxe siècle (Sâmî ‘Abd al-Malik) rappelle combien les liens avec le monde arabo-musulman extérieur ont marqué, par le passé, la vie sociale et l’architecture du territoire de l’actuelle Arabie saoudite.

3Si les quatre dernières contributions organisent un retour sur le Yémen, c’est pour mieux en faire ressortir les dynamiques qui l’animent, et, à nouveau, en bousculer les frontières. Géraldine Jenvrin, qui étudie une nouvelle d’A/hmad Zayn, explore les techniques artistiques originales employées par l’écrivain yéménite pour s’extraire de la plus tyrannique des prisons, qu’elle soit symbolique ou réelle. Enfin, l’attention portée aux questions de genre permet de souligner les liens qui unissent aujourd’hui le Yémen et les pays de la Corne de l’Afrique. Les femmes sont à l’honneur, bravant les lieux communs, et s’imposent ici comme un clin d’œil à l’ascension politique de la Yéménite Tawakkul Karmân, co-lauréate du Prix Nobel de la Paix en 2011.

4Cette 17ème édition est donc animée d’un souffle nouveau. C’est qu’il s’agit là aussi du dernier numéro des Chroniques yéménites. La revue du CEFAS s’apprête à faire peau neuve, pour se tourner de manière plus affirmée vers les problématiques touchant l’ensemble de la péninsule Arabique, et vers un lectorat plus international. Elle se transforme pour donner naissance, dès le printemps 2013, à Arabian Humanities. Revue internationale d’archéologie et de sciences sociales sur la péninsule Arabique. Vingt ans. Un bel âge pour renaitre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Juliette Honvault, « Éditorial », Chroniques yéménites [En ligne], 17 | 2012, mis en ligne le 25 mars 2013, consulté le 01 mai 2017. URL : http://cy.revues.org/1840

Haut de page

Auteur

Juliette Honvault

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Logo Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman
  • Logo Ministère des Affaires étrangères et européennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org