Navigation – Plan du site
Chronologies

Chronologie politique du Yémen 2007 1

Marine Poirier
p. 199-221

Texte intégral

  • 1  Il nous a semblé intéressant de proposer ici, en complément de la chronologie générale et de celle (...)

1ligne

Janvier – février

24 janvier
Le gouvernement annonce 7 morts et des milliers de déplacés suite aux pluies torrentielles et inondations qui ont touché les gouvernorats de Rayma et de Dhamâr.

314 janvier
Yâsir Nâ/sir al-/Humayqânî, membre présumé d’al-Qâ‘ida en fuite depuis son évasion de la prison centrale de Sanaa en février 2006, est abattu par les forces de sécurité dans le gouvernorat de Abyan.

418 janvier
Mort du poète et historien yéménite ‘Abd al-Ra/hman Bukayr.

520 janvier
Affrontements dans les montagnes de Ji‘âr (Abyan) entre un groupe armé et les forces de l’ordre.

622 janvier
Paralysie des marchés de Aden et Sanaa suite à une grève des commerçants (entamée partiellement le 16) en protestation à la loi sur la taxe des ventes récemment annoncée par le gouvernement.

726 janvier
65 familles sont expulsées de leur village dans le district d’al-Ja‘âshin (gouvernorat de Ibb) par l’armée du cheikh Mu/hammad A/hmad Mansûr, membre du majlis al-shûrâ (chambre basse), à qui ils ont refusé le paiement d’un impôt de 3 millions de rials yéménites. Environ 400 habitants se réfugient à ‘Udayn, où ils campent pendant plus d’une semaine. À partir du 13 février, les manifestations des « Ja‘shanî » devant le parlement à Sanaa entraînent la formation d’un comité spécial d’investigation, dirigé par le cheikh Mu/hammad al-Shâ’if, devant permettre une régularisation de la situation. Le 7 mars, les habitants regagnent leur village, mais restent les victimes de l’arbitraire du cheikh local, qui leur coupe l’eau dix jours plus tard.

827-28 janvier
Réunion à Damas de la 7ème Haute commission mixte yéméno-syrienne : plus d’une dizaine d’accords de coopération sont conclus entre la Syrie et le Yémen, visant à renforcer la coopération entre les deux pays.

929 janvier
Sommet émirato-yéménite à Abû /Zabî. Le cheikh Khalîfa bin Zâyid Âl al-Nahyân et le président ‘Alî ‘Abd Allâh /Sâli/h abordent la question de la coopération entre les deux pays, dans les domaines des échanges commerciaux et des investissements.

1030 janvier
Le ministre de la Santé du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) annonce l’octroi d’une aide de 17 millions de dollars au Yémen pour lutter contre la malaria. Cette allocation fait partie d’un plan visant à éliminer la maladie de la Péninsule, voté lors de la conférence annuelle des ministres de la santé du CCG en 2006.

118 février
Arrivée au Yémen du cheikh Sharîf A/hmad, un des leaders de l’Union des Tribunaux islamiques somalienne, après sa libération du Kenya. Le ministre des Affaires étrangères Abû Bakr al-Qirbî se dit prêt à lui accorder l’asile politique. Trois mois plus tard, le 9 mai, al-Qirbî offre sa médiation dans les pourparlers entre le gouvernement somalien et l’Union des Tribunaux islamiques.

126 février
Signature d’un accord de 84 millions de dollars entre le gouvernement yéménite (ministère du Plan et de la Coopération Internationale) et le gouvernement saoudien (Fond de Développement saoudien) pour le financement de projets de développement au Yémen.

137 février
Un millier d’Irakiens et de Yéménites se réunissent à Sanaa pour la célébration du quarantième jour de deuil suite à l’exécution de /Saddâm /Husayn, en présence de sa fille aînée Raghad.

1412 février
Le naufrage d’un navire transportant environ 120 immigrés éthiopiens et somaliens entraîne la mort d’une centaine de personnes dans le Golfe d’Aden. Le 6 février, le Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) avait annoncé la mort d’une quinzaine de clandestins jetés par-dessus bord au large des côtes yéménites.

1513 février
Le rédacteur en chef du journal al-Diyâr (hebdomadaire indépendant) ‘Âbid al-Mahdharî est condamné par contumace par la cour pénale de Saada à une peine d’emprisonnement d’un an pour publication d’informations sur les actions militaires à Saada. Le 10 octobre, le ministère de l’Information interdit la publication de l’hebdomadaire suite à un numéro consacré à la situation dans le sud du pays.

1614 février
Réintégration du Yémen au Programme du Millenium Challenge Corporation (dont il avait été exclu en 2005) pour tenue d’élections jugées libres et justes par les observateurs internationaux (élections locales et présidentielles de septembre 2006). Cette entreprise du gouvernement américain est destinée à soutenir la coopération avec les pays en développement par l’établissement de programmes financés par le Congrès.

1717 février
Le tribunal pénal spécial de Sanaa examine l’affaire d’un ex-détenu à Guantanamo. Tawfîq Jâbir Hiba, 30 ans, est accusé d’avoir falsifié ses papiers d’identité afin de voyager au Pakistan puis en Afghanistan, où il avait été arrêté par l’armée américaine.

1818 février
Démission du secrétaire général du Syndicat Yéménite des Journalistes, /Hâfi/z al‑Bokârî. Le conseil administratif du Syndicat élit comme nouveau secrétaire général Marwân Dammâj, directeur de rédaction de l’hebdomadaire du Parti Socialiste Yéménite al-Thawry.

1924 février
Blocage du site Internet al-shoura.net, page électronique de l’hebdomadaire d’opposition de l’Union des Forces Populaires (parti zaydite libéral) après publication d’un rapport critiquant le gouvernement. Le site est inaccessible jusqu’au 23 mai.

2024-26 février
4ème Congrès général du principal parti d’opposition yéménite, le Rassemblement Yéménite pour la Réforme (al-I/slâ/h). Le cheikh ‘Abd Allâh bin /Husayn al-A/hmar (absent) est réélu à la présidence du parti (contrairement aux statuts du parti qui limitent à trois le nombre de mandats). Les plus de 4 000 représentants du parti élisent Mu/hammad al-Yadûmî à la vice-présidence et ‘Abd al-Wahâb al-Ânisî au secrétariat général du parti. Mu/hammad ‘Alî ‘Ajlân remplace le cheikh ‘Abd al-Majîd al-Zindânî à la présidence de la chambre consultative, dont les 130 membres sont élus au cours du congrès (13 femmes y sont élues).

Mars – avril

214 mars
Ouverture à Sanaa du procès de 36 personnes suspectées d’être liées à al-Qâ‘ida et d’avoir participé le 15 septembre 2006 aux attaques, déjouées, dans les gouvernorats de Mareb et du Hadramaout, contre des installations pétrolières.

227 mars
Le Conseil suprême pour la Maternité et l’Enfance demande l’augmentation de l’âge légal du mariage à 18 ans. Selon le Conseil, 9 femmes meurent chaque jour au cours d’accouchement jugés précoces.

237-9 mars
Visite de la ministre française déléguée à la Coopération, au Développement et à la Francophonie, Brigitte Girardin, qui annonce l’octroi d’une aide au développement de 100 millions d’euros par le gouvernement français pour la période 2007-2011.

2412 mars
Visite du ministre yéménite du Pétrole et des Minéraux aux États-Unis afin de mener des pourparlers avec des représentants de l’industrie pétrolière et de participer au rassemblement de Yemen LNG le 13 et 14 mars à Houston.

25Acquisition par la société de téléphonie MTN d’une majorité des parts de la compagnie yéménite de téléphonie mobile Spacetel.

2617 mars
Le secrétaire général du parti zaydite al-/Haqq, A/hmad al-Shâmî, annonce la dissolution du parti. Le comité exécutif du parti, affirmant que la décision d’al-Shâmî ne représente qu’un désengagement personnel, nomme /Hasan Zayd, anciennement directeur du bureau politique, comme nouveau secrétaire général.

2724 mars
Le parlement yéménite vote en faveur de la ratification du statut de Rome de la Cour Pénale Internationale. Le 7 avril, un groupe de parlementaires affirmant son incompatibilité avec la Constitution et la loi islamique demande à renouveler le vote, qui invalide l’adhésion du Yémen à la Cour Pénale Internationale.

2825 mars
Une émeute à Bal/hâf (gouvernorat de Shabwa) au sein de la compagnie pétrolière Yemen LNG fait un mort et plusieurs blessés. Les violences auraient commencé suite à une provocation religieuse de la part d’un employé étranger.

29Une trentaine de morts et environ 70 clandestins portés disparus dans le Golfe d’Aden.

3027 mars
Le Fond Arabe pour le Développement économique et social accorde un prêt de 145 millions de dollars au Yémen pour financer des projets de développement.

3129 mars
Le gouvernement annonce la mort de plus de trente personnes des suites des pluies orageuses qui touchent le pays depuis une semaine. Suite à ces fortes pluies, le Yémen connaît la plus grave invasion de criquets pèlerins depuis 1993.

32Assassinat du directeur de la police criminelle à Mareb, ‘Alî Ma/hmud Qu/sayla/h.

3330 mars
Le président /Sâli/h appointe par décret le nouveau premier ministre, ‘Alî Mujawwar, ancien ministre de l’Électricité, qui remplace le premier ministre démissionnaire ‘Abd al-Qâdir Bâ-Jammâl.

343-5 avril
Rencontres Sabéennes : 6ème Conférence Internationale sur la Civilisation au Yémen, intitulée « Aden, civilisation et histoire », à l’Université d’Aden.

355 avril
Le président yéménite nomme le nouveau gouvernement, qui prête serment le 7 avril. Le 23, le parlement procède à un vote de confiance : sur les 225 députés présents, 196 votent pour, 25 contre et 4 s’abstiennent).

366 avril
Plus de 30 clandestins éthiopiens et somaliens sont retrouvés noyés près de Bir ‘Alî après le passage par-dessus bord d’environ 300 immigrants dans le Golfe d’Aden. Une semaine plus tard, le 13 avril, 130 personnes meurent après que des gardes-côtes yéménites aient ouvert le feu sur des bateaux transportant des immigrants.

37L’attaque à la bombe d’une mosquée dans le gouvernorat de ‘Amrân fait entre 30 et 70 blessés. Trois suspects sont arrêtés par les forces de sécurité yéménites le lendemain. L’un d’eux fait ses aveux le 8 avril.

3816 avril
Lancement par le ministre de la Santé et de la Population, en collaboration avec l’Organisation Mondiale pour la Santé d’une campagne anti-polio de trois jours, visant environ 1,3 million d’enfants de moins de 5 ans. Le 1er mai, la Commission Européenne alloue la somme de 500 000 euros au Yémen, face à la résurgence de polio.

3922-23 avril
Tenue à Mukalla de la Conférence d’Exploration des Opportunités économiques au Yémen, à laquelle concourent environ 1200 participants, dont 650 compagnies locales, régionales et internationales. La conférence mène à 100 opportunités d’investissements (entre 7 et 10 milliards de dollars) dans les domaines de l’énergie, du pétrole, du tourisme, du logement, du transport, de l’industrie et des zones franches.

4028 avril
Le Programme Régional de l’Union Européenne 2007-2010 offre au Yémen une aide d’un montant de 78 millions d’euros.

Mai – juin

412 mai
Le président /Sâli/h est reçu par le président George W. Bush à la Maison Blanche, lors de sa visite à Washington. Les pourparlers concernent l’approfondissement des relations bilatérales et la poursuite de la coopération dans la lutte contre le terrorisme.

425 mai
Le commissaire européen aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, entame une visite de trois jours au Yémen.

43Lancement à Sanaa du 11ème festival du film européen au Yémen.

4413 mai
Jâbir al-Bannâ, en fuite depuis son évasion de prison en février 2006, se serait rendu aux autorités yéménites. Il est accusé d’avoir participé à des activités terroristes et d’être lié au réseau al-Qâ‘ida. En juin, le Yémen refuse son extradition vers les États-Unis. Il est jugé en novembre pour l’organisation d’attaques terroristes et condamné à 10 ans de prison.

4516 mai
Le site Internet du Parti Socialiste Yéménite Aleshteraki.net est bloqué (jusqu’au 23 mai).

4630 mai
Un rapport officiel annonce que l’excision toucherait 20% de la population féminine au Yémen.

4714 juin
Des affrontements entre militaires et membres de tribus dans le gouvernorat de Mareb font 5 morts dans les rangs de l’armée et 7 blessés.

4819 juin
Arrivée à Sanaa de quatre yéménites détenus à Guantanamo. Ces derniers seraient détenus sans jugement dans la prison de la sécurité politique. Environ une centaine de prisonniers yéménites se trouvent encore à Guantanamo.

4920 juin
‘Abd al-Karîm al-Khaywânî, ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire d’opposition al-Shûra (suspendu depuis 2005), est interpellé à son domicile à Sanaa et placé en détention provisoire pendant une semaine. Le 25 juin, la Cour de Sûreté d’État, spécialisée dans les affaires de terrorisme, prolonge la détention d’un mois. Al-Khaywânî est libéré le 21 juillet pour raisons de santé. Le journaliste est accusé d’être lié à la cellule terroriste dite de Sanaa, d’être affilié à al-Hûthî et de participer à la diffusion de ses idées. Il est poursuivi pour « diffusion et publication d’informations susceptibles d’affaiblir le moral de l’armée ». Le procès du journaliste reprend le 21 octobre.

5023 juin
Une fusillade dans une compagnie pétrolière américaine fait deux morts et plusieurs blessés dans le gouvernorat de Shabwa.

5125-27 juin
Visite officielle du président /Sâli/h en France, à l’invitation du président Sarkozy. Les chefs d’État s’entretiennent du renforcement et du développement de la coopération bilatérale et du partenariat politique et économique, culturel, et sécuritaire.

5228 juin
Le député indépendant et membre du comité parlementaire relatif aux libertés, A/hmad Sayf /Hâshid, est arrêté et agressé physiquement dans les locaux de l’Immigration et des Passeports, alors qu’il procède à une visite d’inspection de la prison de ce même bureau, suite à la mort d’un détenu.

Juillet – août

532 juillet
Un attentat suicide à la voiture piégée fait 10 morts à Mareb (8 touristes espagnols et les 2 chauffeurs yéménites) et de nombreux blessés. L’attaque est revendiquée par l’organisation al-Qâ‘ida au Yémen. Le 6 juillet, A/hmad Basyûnî, Égyptien accusé de la planification de l’attentat, est abattu à Sanaa. 15 autres suspects sont arrêtés. Le 4 août, le ministère de l’Intérieur annonce l’identification de l’auteur de l’attentat, ‘Abduh Mu/hammad Sa‘âda, âgé de 21 ans et originaire du gouvernorat de Rayma.

548-10 juillet
De fortes pluies entraînent d’importants dégâts et font une dizaine de victimes et de nombreux blessés dans les gouvernorats de Sanaa, de Dhamâr et du La/hj.

5515 juillet
Signature d’un accord entre CPG et les partis de la Rencontre Commune de l’opposition sur les normes du dialogue.

5629 juillet
Création du Conseil National de Solidarité pour les Affaires tribales, présidé par /Husayn al-A/hmar (député CPG et fils du cheikh ‘Abd Allâh bin /Husayn al-A/hmar) suite à une grande conférence des chefs tribaux /Hâshid. Le 19 août, lors d’une conférence de presse, /Husayn al-A/hmar explique que le Conseil est une institution de la société civile dont la vocation est de rassembler l’ensemble des acteurs tribaux.

5730 juillet
Une dizaine d’hommes armés investissent les locaux de l’hebdomadaire indépendant al‑Shâra‘. Cette attaque a lieu quelques jours après qu’ait été lancée par le ministère de la Défense une accusation à l’encontre de Nâ’if /Hasan et Nabîl Subay‘ (rédacteurs en chef), ainsi que de Ma/hmûd /Taha (journaliste). Ces derniers comparaissent en décembre devant la Cour pénale de la sécurité d’État pour « publication d’informations portant atteinte à la sécurité nationale » (dossier sur la guerre de Saada parut début juillet dans le premier numéro du journal).

586 août
Mort de Faraj Sa‘îd bin Ghânim. Premier ministre entre 1997 et 1998, il était aussi une figure historique du Parti Socialiste Yéménite dans le Yémen du Sud.

598 août
Trois personnes suspectées d’appartenir à al-Qâ‘ida au Yémen sont abattues au cours d’une opération menée par les forces de sécurité yéménites dans le gouvernorat de Mareb. Le numéro deux de l’organisation, Qâsim al-Raymî, dont la mort est annoncée dans un premier temps, serait toujours en fuite. Dans la nuit, l’installation électrique du gouvernorat de Mareb est attaquée par des membres de la tribu ‘Abîdah (dont des membres ont été abattus dans l’opération). Dans les semaines qui suivent, la région connaît une série d’attaques visant des cibles gouvernementales.

6012 août
Visite au Yémen de Khâlid Mish‘al, dirigeant du bureau politique du Hamas en exil, qui accepte les termes de l’initiative yéménite pour relancer le dialogue interpalestinien.

6113 août
Rassemblement de cheikhs et de notables locaux autour du cheikh Nâjî bin ‘Abd al-‘Azîz al-Shâ‘if, cheikh des cheikhs de la confédération tribale Bakîl, hostile au Conseil National de Solidarité créé par /Husayn al-A/hmar.

6217 août
Arrestation à Sanaa d’un Égyptien suspecté d’être impliqué dans l’attentat de Mareb. Le lendemain, 22 « suspects terroristes » sont arrêtés à Aden.

6319-20 août
Signature lors des réunions de la Commission interministérielle yéméno-éthiopienne à Addis-Abeba de conventions diplomatiques et de projets de coopération en matière de tourisme, de commerce et d’organisation du travail. Le projet de création d’une zone de libre-échange entre le Yémen, l’Éthiopie, le Soudan et la Somalie est également discuté.

6421-23 août
5ème session ordinaire du comité central du Parti Socialiste Yéménite sous la présidence de son secrétaire général, Yâsîn Sa‘îd Nu‘mân. Le comité renouvelle sa confiance au secrétaire général et discute de la situation dans le Sud, de la guerre à Saada et de la crise économique.

6523 août
Début de la campagne « Ville sans armes » concernant la réglementation du port d’armes. Les armes à feu sont interdites dans les villes et des dépôts sont mis en place à l’entrée des zones urbaines. Cette réglementation ne s’applique pas aux officiels de haut rang (députés et membres du Conseil consultatif, président, vice-président, porte-parole du Parlement et premier ministre).

6627 août
‘Abd al-Karîm al-Khaywânî est enlevé à la sortie des locaux de l’hebdomadaire indépendant al-Nidâ’, roué de coups et menacé de mort pour l’écriture d’articles critiques à l’égard du président et la publication d’un article sur les conditions de détention des prisonniers dans le pays dans l’hebdomadaire al-Nidâ’.

6728 août
Organisation par la Rencontre Commune des partis de l’opposition d’une grande manifestation à Sanaa sur la place de la Liberté, devant les bureaux du premier ministre. Des milliers de personnes se réunissent et protestent contre la hausse des prix et la dégradation des conditions de vie.

Septembre – octobre

689 septembre
Inauguration du Centre de recherche yéménite des études historiques et des stratégies du futur Manârât, dont le président du comité de fondation est ‘Alî Mu/hsin, commandant militaire de la zone nord-ouest du Yémen.

6913 septembre
Le conseil administratif du Millenium Challenge Account (MCA), lors de sa réunion ordinaire au département d’État, annonce son projet d’octroyer 21 millions de dollars d’aide au Yémen en soutien aux réformes engagées par le pays. La signature de l’accord, prévue en octobre lors de la visite au Yémen du responsable américain du MCA, est reportée en raison de l’affaire al-Badawî (voir 25 octobre).

7017 septembre
Mort, en une dizaine de jours, de plus d’une cinquantaine d’immigrants clandestins dans la traversée Somalie - Yémen.

7124 septembre
Mu/s/tafâ Bahrân, ministre de l’Électricité et de l’Énergie annonce la signature d’un accord entre le gouvernement yéménite et la société américaine Power Corporation d’une dizaine de milliards de dollars, prévoyant la construction de cinq réacteurs nucléaires dans un délai de 10 ans (début des travaux prévu début 2009). Un scandale éclate suite à la publication d’un reportage de Munîr al-Mâwirî, journaliste américain d’origine yéménite, qui dénonce un accord frauduleux. Le 29 octobre, le Haut comité de lutte contre la corruption publie une note disqualifiant l’entreprise pour la mise en œuvre du projet. Le lendemain, le gouvernement annule l’accord de construction des réacteurs nucléaires.

72À l’occasion du 45ème anniversaire de la révolution du Nord Yémen contre l’Imamat (26 septembre), le président annonce un programme de réformes en 10 points. Les amendements constitutionnels proposés par le président doivent renforcer le régime présidentiel tout en développant les pouvoirs locaux. L’initiative est rejetée par la Rencontre Commune des partis d’opposition, qui appelle le parti du président, le Congrès Populaire Général (CPG), au dialogue sur la réforme du système électoral.

7325 septembre-3 octobre
62ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Le ministre des Affaires étrangères yéménite Abû Bakr al-Qirbî préside la délégation yéménite qui, lors des travaux de l’Assemblée, répète son engagement auprès l’initiative de paix arabe et annonce les réformes en cours.

7430 septembre
Huit soldats yéménites périssent suite à une éruption volcanique sur l’île de Jabal al‑/Tayr dans la Mer Rouge (base navale yéménite), située à une centaine de kilomètres de la côte occidentale du Yémen.

751er-5 octobre
Participation du Yémen à la 58ème session du Comité exécutif du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés à Genève. Le HCR, qui s’inquiète de l’importance des flux de réfugiés et des dangers du trafic des migrants clandestins, prévoit l’ouverture d’un nouveau centre d’accueil et d’enregistrement des réfugiés sur les côtes yéménites. Le Yémen est le seul pays de la péninsule arabique à avoir signé la Convention de 1951 sur les réfugiés (et le protocole de 1967).

764 octobre
Réunion de consultation des organisations de la société civile à Taez sous la tutelle du Président. Plus de 1 800 membres de différentes organisations, syndicats, associations et coopératives proches du pouvoir se rassemblent sous le slogan « L’unité nationale est la base de la démocratie, du développement et du progrès ».

779 octobre
Signature d’un accord entre le ministère du Plan et de la Coopération internationale et l’ambassade de France au Yémen pour le financement d’un projet de sauvegarde du patrimoine et la création de ceux centres d’administration du patrimoine à Aden et Taez.

7810 octobre
Réunion des partis politiques sous la présidence du secrétaire général du CPG, ‘Abd al‑Qâdir Bâ-Jammâl, pour discuter de l’initiative présentée par le président, boycottée par la Rencontre Commune des partis d’opposition.

7916 octobre
/Salâ/h al-Ra‘wî est assassiné dans une cellule de la prison criminelle de Ibb par des hommes de la tribu al-/Hadâ’ (Dhamâr) venus venger la mort du colonel Mu/hammad al‑Baddâ, mort le 13 octobre alors qu’il attaquait le terrain d’al-Ra‘wî, dont il revendiquait la propriété.

80Le HCR annonce que plus de 38 bateaux de passeurs ont été enregistrés arrivant sur les côtes du Yémen depuis le début du mois, transportant près de 3800 personnes en provenance de Somalie et d’Éthiopie. 38 personnes y ont péri, et 134 autres sont toujours portées disparues. Le 21, le HCR annonce 66 morts et disparus dans le Golfe d’Aden.

8116 octobre-3 novembre
34ème session de l’Assemblée Générale de l’UNESCO à Paris. Le ministre de l’Éducation ‘Abd al-Salâm al-Jawfî préside la délégation yéménite.

8217 octobre
Le Yémen annonce un projet de modernisation et d’extension de sa raffinerie de pétrole à Aden pour 1 milliard de dollars à partir de la mi-2008.

8322 octobre
Visite de l’assistante du président George W. Bush aux Affaires de Sécurité internationale et de Lutte contre le terrorisme. Le lendemain, ‘Alî ‘Abd Allâh /Sâli/h reçoit un message du président américain portant sur les relations bilatérales et la coopération.

8422 octobre-2 novembre
Tenue de la 24ème édition du Salon International du Livre de Sanaa.

8523-29 octobre
Tournée dans le Golfe du ministre des Affaires étrangères Abû Bakr al-Qirbî, qui se rend en Arabie Saoudite, au Qatar, au Bahreïn, aux Émirats Arabes Unis, au Sultanat d’Oman et au Koweït.

8625 octobre
Un haut responsable de la sécurité annonce la libération de Jamâl Mu/hammad al‑Badawî. Ce dernier, recherché par le FBI, avait été condamné à mort en 2004 par les autorités yéménites puis à une peine de 15 ans de prison pour l’organisation de l’attentat contre le destroyer américain USS Cole à Aden en 2000. Évadé de la prison centrale de Sanaa en février 2006, il s’était rendu aux autorités yéménites en mai 2007. Le 29 octobre, Washington annonce la suspension de l’attribution de 20 millions de dollars allouée par le Millenium Challenge Corporation, tant que n’est pas garantie l’incarcération d’al-Badawî. Le 30, les autorités yéménites assurent qu’il est toujours en détention. Une rencontre entre l’ambassadeur américain au Yémen et le président /Sâli/h met fin à la crise diplomatique.

8731 octobre
Conférence à Dubaï organisée par le ministère du Pétrole et des Minéraux et l’Autorité d’Exploration et de Production de Pétrole. Lancement de la campagne de promotion des blocks de pétrole offshore devant les investisseurs internationaux.

Novembre – décembre

887 novembre
Après huit mois de procès, la Cour pénale spéciale de Sanaa condamne 32 des 36 personnes accusées d’être liées à al-Qâ‘ida et d’avoir organisé des attaques contre les installations pétrolières en septembre 2006 à des peines de prison allant de 2 à 15 ans.

898 novembre
12 personnes, dont 6 militaires, sont tuées dans des affrontements entre des membres de tribu et des soldats chargés de la protection d’une société pétrolière ukrainienne dans le gouvernorat de Shabwa.

9010 novembre
La compagnie Total et le ministère de la Culture yéménite célèbrent le retour de la statue de bronze de Hawtar ‘Athat, prince Sabéen, datant du 5 ou 6ème siècle avant J.-C., découverte dans le Jawf. Restaurée au Musée du Louvre, elle est exposée au Musée National de Sanaa.

9113 novembre
Réunion du 18ème conseil de coordination yéméno-saoudien à Riyad, co-présidé par le premier ministre saoudien, Sul/tân bin ‘Abd al-‘Azîz, et le premier ministre yéménite ‘Alî Mujawwar.

9217 novembre
Grand rassemblement des tribus /Hâshid à Khamir (gouvernorat de ‘Amrân) qui regroupe des milliers de personnes à l’occasion de la commémoration du 3ème anniversaire de la mort de Mujâhid Abû Shawârib.

9320 novembre
Grande marche d’opposition à Mareb : des milliers de citoyens du gouvernorat se rassemblent pour demander une meilleure redistribution des richesses issues de l’exploitation du pétrole.

9421 novembre
Mort dans la soirée de 64 clandestins au large des côtes yéménites, après le chavirage du bateau qui les transportait depuis la Somalie vers le Yémen. Le 3 novembre, 40 immigrants somaliens, jetés à la mer par leurs passeurs à l’entrée du Golfe d’Aden, avaient décédé. Le 30 novembre, un bateau coule au large de Mukalla, faisant une centaine de morts.

9524 novembre
Décès à 90 ans du poète nationaliste et révolutionnaire Ibrâhîm al-/Ha/drânî.

9626 novembre
Le Yémen demande aux États-Unis le transfert de Mu/hammad al-Mu’ayyad et de Mu/hammad Zâyid de la prison Supermax du Colorado vers une prison de la sécurité générale. Le jour même se tient la première session du jugement en appel des deux Yéménites, condamnés en 2005 à 75 ans et 30 ans de prison respectivement pour leurs liens supposés avec al-Qâ‘ida et le Hamas.

9729 novembre
Le président /Sâli/h inaugure les célébrations à Aden du 40ème anniversaire de l’indépendance du Sud Yémen (départ du dernier soldat britannique le 30 novembre 1967) dans le stade du 22 Mai. Il appelle les opposants en exil à revenir au Yémen pour y mener des activités politiques.

98Lancement du troisième opérateur de téléphonie mobile au Yémen « Wây ».

9930 novembre-2 décembre
Tenue à Sanaa du Forum des Organisations de la Société Civile Parallèle au 4ème Forum du Futur. Le Forum rassemble environ 300 participants : représentants de la société civile au Yémen ainsi que représentants des ONG internationales, régionales et locales, médias, hommes d’affaires et politiciens. Le Forum du Futur qui devait se tenir à Sanaa début décembre est annulé.

1002 décembre
Rassemblement à Taez de partis politiques et associations de la société civile proches du gouvernement. Les participants accusent la Rencontre Commune des partis de l’opposition (qui a organisé un sit-in la veille à Taez) de déstabiliser le pays en encourageant le sécessionnisme et expriment leur soutien à l’initiative de réforme de /Sâli/h.

1019 décembre
La ville de Shibâm (Hadramaout) célèbre l’obtention du prix Aga Khan récompensant l’architecture islamique. D’un montant de 3 millions de dollars, le prix doit permettre la restauration des maisons et du réseau de canalisation.

10210-12 décembre
Tenue à Sanaa de la 4ème Conférence sur la politique démographique nationale. Le Yémen, dont la population dépasse les 22 millions en 2007, devrait atteindre 58 millions en 2050.

10312 décembre
Assassinat de Dâwud Sulaymân Ma‘îlî, adjoint du secrétaire général de l’Organisation Unioniste Populaire Nassérienne dans le gouvernorat de Mahra.

10415 décembre
Une soixantaine de cadavres d’immigrés clandestins en provenance de Somalie et d’Éthiopie sont retrouvés sur les côtes yéménites.

10526 décembre
Trois morts et une dizaine de blessés dans des heurts entre les forces de la sécurité centrale et des membres de la tribu Shar‘ab à Taez, qui prennent en otage le cheikh ‘Abd al-Nâ/sir al-Qawsî, commandant de la sécurité centrale à Taez ainsi que six de ses soldats. Les assaillants veulent se venger de la mort du cheikh ‘Abd al-Salâm al-Qaysî, tué le 18 septembre par les forces de la sécurité centrale lors d’un accrochage avec ses gardes du corps à un check point. Les otages sont libérés le 28.

10627 décembre
Célébration du 5ème anniversaire de la mort de Jâr Allâh ‘Umar à Damt (al-/Dâli‘) organisé par la Rencontre Commune des partis de l’opposition. Ancien secrétaire général du PSY, il avait été assassiné le 28 décembre 2002 lors de l’ouverture du 4ème Congrès général du parti al-I/slâ/h.

10729 décembre
Décès à Riyad, à l’hôpital Fay/sal bin ‘Abd al-‘Aziz, dans la nuit du 28 au 29 du cheikh ‘Abd Allâh bin /Husayn al-A/hmar à l’âge de 74 ans. Cheikh des cheikhs de la plus importante confédération tribale (/Hâshid), al-A/hmar était aussi président du parlement yéménite et du parti al-I/slâ/h. Depuis un accident de voiture au Sénégal en 2004, il avait des problèmes de santé récurrents. Le 31, le cortège mortuaire ouvert par le président /Sâli/h accompagne le corps du défunt à la mosquée du ministère de la Défense pour la prière mortuaire, avant de se rendre sur la place Saba‘în à Sanaa où une foule de Yéménites s’est rassemblée en l’honneur du cheikh.

Guerre de Saada :

108La Guerre de Saada débute le 18 juin 2004 par l’offensive de l’armée yéménite menée contre les militants de la Jeunesse Croyante (al-Shabâb al-Mu’mîn) et leur leader, l’ancien député /Husayn Badr al-Dîn al-Hûthî, accusés de préparer un retour à l’imamat zaydite. Après la mort de /Husayn en septembre 2004, les combats se poursuivent sous la direction de son père, Badr al-Dîn, puis de son frère, ‘Abd al-Malik, lors de « relances » régulières. La guerre, dont l’intensité varie, s’étend géographiquement et s’accompagne d’une campagne de stigmatisation exercée à l’encontre des zaydites, et tout particulièrement des sâda (hachémites). Déclenché par l’expulsion de la communauté juive de Âl Sâlim en janvier 2007, le quatrième round de la guerre a duré plus de six mois et gagné presque tous les districts du gouvernorat de Saada.

Janvier – février :

10910 janvier
Ya/hyâ al-Khu/dayr, partisan d’al-Hûthî, adresse à la communauté juive de Âl-Sâlim (gouvernorat de Saada) un ultimatum l’invitant à quitter la région. Le 18 janvier, la communauté de 45 personnes fuit à Saada. Les juifs en sont évacués le 25 février par l’État yéménite et s’installent à Sanaa dans la ville touristique.

11018 janvier
La célébration de la fête chiite al-Ghadîrest permise à Saada, alors que prohibée depuis 3 ans. Elle demeure interdite à Sanaa.

11127 janvier
Les partisans d’al-Hûthî attaquent plusieurs installations de l’armée yéménite. Les affrontements à /Harf Sufyân (gouvernorat de ‘Amrân) et à Ma‘aîsh (gouvernorat de Saada) font une dizaine de morts (soldats) et une vingtaine de blessés.

11229 janvier
Lors de la 11ème Conférence des forces armées à Sanaa, le président /Sâli/h appelle les hûthistes à déposer les armes.

11330 janvier

114Les affrontements entre les forces armées et les hûthistes font une quinzaine de morts et une trentaine de blessés à Nashuwr et al-Sayfî.

11531 janvier
Selon les forces de sécurité, l’attaque d’un check point dans la région de Ruzâmâ fait 10 morts et 20 blessés dans les rangs de l’armée et 3 morts chez les hûthistes.

11610 février
Le parlement yéménite vote en faveur d’une action militaire contre les partisans d’al‑Hûthî. Le lendemain, le gouvernement bloque le réseau de communication avec Saada alors que l’armée lance une attaque sur les positions tenues par les hûthistes.

11714 février
L’armée yéménite annonce qu’environ 80 partisans d’al-Hûthî  et 20 soldats seraient morts dans les combats depuis le début de l’offensive militaire lancée le 11 février.

11816 février
Le Yémen demande officiellement à la Libye l’extradition du député Ya/hyâ al-Hûthî, frère du défunt /Husayn al-Hûthî, député CPG exilé en Allemagne. Le 28 février, le parlement yéménite lève l’immunité parlementaire de Ya/hyâ al-Hûthî. Le 7 mars, le Yémen demande à Interpol de le rechercher.

1193 soldats meurent et 17 sont blessés dans l’attaque d’un véhicule militaire à Saada.

120Des raids aériens sont menés sur al-Sayfî, al-/Tal/h, Banî Mu‘âdh, et Majiz.

12119 février
Selon les sources militaires officielles, les combats auraient fait plus d’une centaine de morts depuis le 15 février.

12226 février
L’armée yéménite mène des offensives sur Naq‘ah (al-/Safrâ’) et al-/Habâl (Sâqayn).

Mars – avril :

1237 mars
L’armée yéménite annonce la mort de 160 partisans d’al-Hûthî dans les combats des deux dernières semaines.

124Selon le ministère de la Défense yéménite, deux mig-29 sont détruits par le feu lors d’un atterrissage forcé à l’aéroport de Saada au cours d’un entraînement militaire.

1258 mars
Le président iranien Ma/hmûd A/hmadî Nijâd affirme son désir de voir cesser les hostilités à Saada au cours d’une discussion tenue à Téhéran avec le ministre des Affaires étrangères yéménite Abû Bakr al-Qirbî.

12611 mars
Arrivée au Yémen du ministre des Affaires étrangères libyen pour des discussions officielles sur le conflit à Saada. Le 18 mars, /Sâli/h discute par téléphone de la question des troubles à Saada avec son homologue libyen, Mu‘ammar al-Qadhâfî.

12718 mars
Tenue à Sanaa d’une conférence organisée par le collectif « Ensemble contre la guerre de Saada », à laquelle participent des politiciens, journalistes et activistes des droits de l’homme. Ces derniers demandent l’arrêt des combats à Saada.

128Les autorités yéménites annoncent la mort de 7 soldats et de 25 hûthistes dans les affrontements des deux derniers jours.

129Un étudiant français de l’Institut d’études islamiques salafi Dâr al-Hadîth de Dammâj est tué dans une échauffourée avec des partisans d’al-Hûthî. L’institut nie tout prise d’arme des étudiants dans la guerre de Saada.

13021 mars
L’évacuation de la ville de /Da/hyân précède l’offensive de l’armée, au cours de laquelle plus d’une douzaine de maisons sont détruites. Les combats entre l’armée et les partisans d’al-Hûthî durent jusqu’en mai et font plusieurs dizaines de morts et de blessés.

13123 mars
Attaques continues pendant plusieurs semaines sur les positions occupées par les partisans d’al-Hûthî à Âl-Sâlim, Banî Muâdh, Sâqayn, Majz, /Haydân, Kitâf, Bâqim, al‑/Tal/h et al-/Safrâ’. Les combats s’étendent pour la première fois au district de Ghamr.

1329 avril
Le gouvernement annonce la mort d’une trentaine de soldats et celle de 20 à 50 partisans d’al-Hûthî dans les cinq derniers jours.

13328 avril
Le premier ministre yéménite affirme que le gouvernement n’est pas prêt à négocier avec les partisans d’al-Hûthî, car « la force est le seul chemin pour la rébellion zaydite ».

Mai – juin

1342 mai
Le cheikh ‘Abd Allâh bin /Husayn al-A/hmar envoie une lettre aux cheikhs des tribus de la région de Saada les appelant à se joindre à l’armée dans la guerre contre les hûthistes.

1357 mai
L’offensive de l’armée reprend sur les districts de Râzi/h (al-Na/dayr), Si/hâr, Majz et al-/Safrâ’. Les forces armées tentent de maîtriser les districts de Râzi/h, Ghamr, Shidâ’ et Bâqim, ainsi que la ville de /Da/hyân, toujours occupés par les partisans d’al-Hûthî.

13610 mai
Le Yémen rappelle ses ambassadeurs en Libye et Iran pour une consultation par rapport au soutien éventuel de ces pays à la « rébellion zaydite ».

13715-17 mai
Le président /Sâli/h convoque des savants religieux à une conférence afin de trouver une issue à la guerre de Saada. Ces derniers affirment leur soutien au gouvernement et forment un comité qui se déplace à Saada le 20 mai afin de convaincre les partisans d’al-Hûthî de rendre leurs armes.

138Affrontements importants dans les districts d’al-/Safrâ’, Ghamr, Qu/tâbir et Râzi/h, et à Banî Muâdh, Nashûr et al-Sayfî.

13922 mai
Le président /Sâli/h annonce à l’occasion de la célébration du 17ème anniversaire de l’unité yéménite la suspension des opérations militaires dans la région de Saada. Deux jours plus tard, le ministre de l’Intérieur yéménite Rashîd al-‘Alîmî déclare lors d’une conférence de presse que la situation dans le gouvernorat de Saada est sous contrôle de l’armée, sauf dans les districts de Ghamr, Qu/tâbir et Râzi/h, où les combats se poursuivent.

14030 mai
Le bombardement d’une station essence par l’armée fait une dizaine de morts à Sûq al‑Layl. Les offensives se poursuivent dans le district d’al-/Safrâ’.

1416 juin
Le gouvernement yéménite déclare la région de Saada en situation de « désastre humanitaire » et demande l’aide internationale. Le 8 juin, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations Unies lance une opération d’assistance alimentaire à 20 000 déplacés dans la ville de Saada. En septembre, le PAM entame un programme d’assistance à 36 000 déplacés.

14216 juin
Les partisans d’al-Hûthî annoncent qu’ils acceptent les termes du cessez-le-feu proposé par le gouvernement yéménite, au travers de la médiation qatarie. Côté hûthîstes, l’accord prévoit la remise des armes et l’exil au Qatar des leaders (‘Abd al-Malik et ‘Abd al-Karîm Badr al-Dîn al-Hûthî et ‘Abd Allâh al-Ruzâmî). Le gouvernement quant à lui s’est engagé à relâcher les prisonniers, financer la reconstruction et porter assistance aux 56 000 déplacés. L’accord, signé à Doha, met fin au quatrième round de la guerre de Saada.

14329 juin
Les affrontements entre partisans d’al-Hûthî et partisans de l’armée à Banî Hânî dans le district de Wash/ha (/Hajja) font une dizaine de victimes.

Juillet – août

144Le calme relatif qui suit la signature du cessez-le-feu ne doit pas cacher la tension qui demeure entre les deux parties en lutte : ni les hûthistes, qui sont la cibles de nombreux ultimatums au cours de l’été, ni l’armée, n’évacuent l’ensemble des positions occupées.

14515 juillet
L’escorte du comité parlementaire et de la délégation qatarie chargés du suivi du cessez-le-feu conclu entre l’armée et les partisans d’al-Hûthî est la cible de tirs alors qu’ils se déplacent dans la région d’al-/Tal/h.

14623 juillet
Face à l’implémentation difficile des termes du cessez-le-feu, la délégation qatarie est rappelée au Qatar. Le comité parlementaire poursuit sa mission en l’absence de la délégation qatarie.

Septembre – octobre

1473-5 septembre
Combats à al-Malâ/hay/z dans le district d’al-/Zâhir.

14822 septembre
Attaque par les partisans d’al-Hûthî d’une position de l’armée dans la région de Hamdân bin Zayd, suite à la libération d’environ 70 prisonniers, contre les 500 promis par le président le 20 septembre.

14926-28 septembre
Les affrontements dans la région de /Haydân font plusieurs morts.

1505 octobre
La manifestation des familles de prisonniers de la guerre de Saada à Sanaa est interdite puis dispersée.

1517 octobre
4 morts dans des affrontements entre l’armée yéménite et les partisans d’al-Hûthî dans un souk dans le district de Ghamr.

Novembre – décembre :

15227 novembre
L’attaque d’un véhicule militaire par les Hûthîs à Âl /Salâ/h district de Si/hâr et les combats qui s’en suivent font 10 morts et de nombreux blessés.

153Un soldat mort et 8 blessés dans des affrontements armés avec des membres d’al-Hûthî dans le district de /Haydân.

154Début décembre
Les bombardements de l’armée sur les districts de /Haydân, al-/Safrâ’ et Si/hâr font plus d’une quinzaine de morts. Face à la reprise des affrontements armés entre les forces de sécurité yéménites et les partisans d’al-Hûthî dans la région de Saada, l’état d’urgence est proclamé à Saada.

15512 décembre
Attaque par les partisans d’al-Hûthî de positions militaires dans le district d’al-/Safrâ’ faisant 3 morts et 7 blessés dans les rangs de l’armée, et une quinzaine de morts ou blessés chez les attaquants.

15627 décembre
Des milliers de zaydites célèbrent la fête chiite annuelle d’al-Ghadîr dans les gouvernorats de Saada, ‘Amrân, Sanaa, /Hajja, al-Jawf et Mareb.

157Mu/hammad Muftâ/h, président du conseil consultatif du parti zaydite al-/Haqq et prédicateur de la grande mosquée d’al-Raw/da, est arrêté par des militaires alors qu’il rentre à Sanaa après la célébration d’al-Ghadîr organisée à Banî Hushaysh. Il est emprisonné à al‑Raw/da jusqu’au 8 janvier 2008.

« Le mouvement du Sud » - « al-/hirâk al-Janûbî »:2

  • 2  L’auteur souhaite remercier Nabîl ‘Abd al-/Hâfi/z pour son aide dans la compilation de cette chron (...)

158L’expression « al-/hirâk al-janûbî » désigne l’ensemble des mobilisations politiques et sociales, apparues dans les gouvernorats du Sud en 2007, venues interroger les inégalités Nord-Sud issues de la guerre de 1994 et les possibilités de réforme du système politique yéménite. Ce mouvement s’est d’abord organisé autour d’associations de retraités militaires et civils de l’ancienne République Démocratique et Populaire du Yémen, puis dans le cadre d’un Conseil de Coordination des associations de retraités (majlis tansîq jam‘iyyât al-mutaqâ‘idîn). Ce dernier, mené par Nâ/sir al-Nawba et /Hasan Bâ‘ûm, respectivement ancien officier de l’armée du Sud Yémen et cadre du Parti Socialiste Yéménite (PSY), est venu demander la réintégration de plusieurs dizaines de milliers de retraités, la revalorisation des retraites et l’intégration des non retraités aux services nationaux avant d’adresser des demandes plus spécifiquement politiques. Aux retraités se sont ajoutés les jeunes chômeurs et étudiants, qui ont également formé des associations locales et régionales.

159Ces mobilisations à forte dimension régionaliste ont rassemblé avec fréquence et ampleur ceux qui se définissent comme les laissez pour compte de l’unité yéménite. Si les protestations ont contenu des slogans identitaires sudistes dès le début, les revendications pour l’autodétermination des citoyens du Sud ne sont apparues clairement qu’à la fin de l’année, invitant l’ensemble du champ politique à reconnaître et se saisir du « cas du sud » (al-qa/diyya al-janûbiyya).

160Si nous ne pouvons préciser ici l’ensemble des manifestations qui se sont déroulées au cours de l’année, nous évoquerons les événements les plus marquants, en soulignant l’expansion des mouvements et la radicalisation des réponses gouvernementales.

Janvier – juin

16124 février
Formation et manifestation à al-/Dâli‘ de la première association de retraités de l’armée.

16224 mars
Deuxième manifestation de l’Association de retraités de l’armée d’al-/Dâli‘.

16324 juin
Établissement du Conseil de Coordination des Associations de Retraités, qui permet d’élargir la base militante des mobilisations. Alors que le gouvernement annonce la résolution du problème des retraités, les leaders des associations refusent les solutions proposées par le pouvoir et soulignent le décalage entre les quelques centaines de cas « réglés » par l’État et la dizaine de milliers de cas à traiter (le président /Sâli/h a demandé le retour de 637 officiers et la promotion de 493 autres, mais cela a été jugé insuffisant par le Conseil de Coordination).

Juillet – août

1647 juillet
À l’occasion du 13ème anniversaire de l’entrée des troupes du président /Sâli/h dans la ville d’Aden mettant fin à la guerre de l’été 1994 et consacrant la victoire militaire du Nord Yémen sur le Sud, des milliers de retraités de l’ancienne armée du Sud Yémen se réunissent sur la place de la Liberté (ex-place al-’Urû/d) à Khûr Maksar à Aden. Répondant à l’appel à la manifestation lancé par le Conseil de Coordination des Associations de Retraités de l’armée, les manifestants protestent contre leur mise à la retraite forcée au lendemain de la guerre. Un déploiement militaire important est organisé afin de limiter la circulation dans la ville des potentiels manifestants et de disperser les foules. Nâ/sir al-Nawba, président du Conseil de Coordination est arrêté par les forces de l’ordre, ainsi que d’autres activistes politiques, alors qu’ils rejoignent le cortège. Des slogans sécessionnistes sont affichés par certains éléments radicaux minoritaires.

16521 juillet
Le parlement vote pour la formation d’un comité chargé d’examiner la question des retraités militaires de l’armée de l’ancien Yémen du Sud.

16624 juillet
Grande manifestation organisée dans la ville d’al-/Dâli‘ (environ 15000 personnes).

1672 août
Manifestations à Aden suite à l’appel du Conseil de Coordination des Associations de Retraités, et malgré l’interdiction étatique et le déploiement important des forces de sécurité. Dès la veille, des barrages sont mis en place afin d’empêcher l’accès à la place de la Liberté à Khûr Maksar, et plus généralement, de gêner l’accès à la ville (les routes Taez-Aden et Abyan-Aden notamment sont hautement « surveillées » et des barrages de police filtrent le passage des véhicules). En raison de cela, les manifestants créent une deuxième protestation dans le quartier de Cheikh ‘Uthmân, sur la place al-Hâshimî, regroupant plusieurs milliers de personnes. Alors que la police tente de disperser la foule, la manifestation dégénère et les échauffourées font un mort et une dizaine de blessés. Plus d’une centaine de militants sont arrêtés, ainsi que Nâ/sir al-Nawba (ce dernier aurait été transféré le 10 septembre à Sanaa afin de comparaître en justice). La date du 2 août, anniversaire de l’entrée de l’armée irakienne au Koweit en 1990, aurait été choisie afin de rapprocher l’occupation du Sud au lendemain de la guerre de 1994 à l’invasion irakienne du Koweit.

1685 août
Les autorités annoncent la libération de 200 manifestants emprisonnés.

1696 août
Manifestations nombreuses des retraités dans les gouvernorats du Sud (Aden, al-/Dâli‘, Radfân, Yâfi‘, Zunjubâr) pour la restitution de leurs droits et la libération des détenus (en protestation aux arrestations ayant eu lieu lors de la manifestation du 2 août à Aden).

170Décret républicain 53 de 2007 qui prévoit la réintégration d’environ 400 officiers. Les décrets 41 et 42 organisent la réinsertion d’environ 900 officiers. Le 11 août, deux nouveaux décrets (65 et 66) fixent la réintroduction de 380 officiers et la promotion de 397 autres, ce qui fait en tout 2100 cas de retraités réglés depuis le début.

17115 août
Manifestation à Taez organisée par la Rencontre Commune des partis d’opposition. En exprimant leur solidarité avec le mouvement des retraités dans les gouvernorats du sud, les partis d’opposition tentent, pour la première fois, d’en rejoindre les partisans et d’en soutenir les revendications.

17216 août
Nâ/sir al-Nawba présente sa démission du comité central du Parti Socialiste Yéménite.

Septembre – octobre :

1731er septembre
À l’occasion de la « journée de l’armée » anciennement célébrée dans la République Démocratique et Populaire du Yémen, des manifestations sont organisées dans plusieurs villes du Sud, et notamment à Mukalla, où les échauffourées de ce « samedi sanglant » font un mort chez les manifestants. Le gouvernement qui redoute et stigmatise le tournant sécessionniste de ces protestations fait arrêter des centaines de militants, accusés de porter atteinte à l’unité nationale, et notamment /Hasan Bâ‘ûm, responsable du Mouvement pour la réforme du chemin de l’unité (Tayyâr I/slâ/h Masâr al-Wi/hda) au sein du PSY, envoyé à la prison centrale de Mukalla. Le 29 septembre, une partie des prisonniers sont libérés.

17410 septembre
Manifestations de soutien aux activistes arrêtés au cours des protestations précédentes dans de nombreuses villes du sud à l’appel des associations de retraités et des partis d’opposition. À Mukalla, les femmes de blessés et de détenus organisent une marche.

175Dans la ville d’al-/Dâli‘, la manifestation organisée par l’association des retraités militaires et civils de al-/Dâli‘ dégénère. Les accrochages entre manifestants et forces de sécurité sur la place al-/Sumûd font deux morts et une dizaine de blessés. La province est mise en état d’alerte générale.

17611 septembre
Nouvelles manifestations dans plusieurs villes condamnant l’usage de la violence, demandant la libération des prisonniers et l’arrêt des poursuites contre les activistes.

177Conférence de presse des partis de l’opposition et des organisations de la société civile (organisations professionnelles, juristes, académiciens et journalistes) dans les bureaux du PSY à Aden. La déclaration condamne la vague répressive menée à l’encontre des manifestants, affirme la solidarité des signataires avec les associations de retraités, demande la libération immédiate et sans condition des personnes arrêtées et réaffirme le droit des citoyens à mener un combat politique pacifique. Elle dénonce enfin les politiques discriminatoires du pouvoir dans les gouvernorats du sud depuis la réunification et la marginalisation de la ville d’Aden.

17825 septembre
Rassemblement à Mukalla de milliers de personnes devant les bureaux du Parti Socialiste Yéménite, qui affirment le caractère pacifique du mouvement et leur refus de l’oppression et de l’injustice.

1791er octobre
Rassemblement de milliers de personnes à al-/Dâli‘ qui réclament la libération des détenus et le jugement des responsables des morts et blessés du 2 août à Aden, du 1er septembre à Mukalla et du 10 septembre à al-/Dâli‘. L’Association des jeunes chômeurs du gouvernorat demande aussi des solutions aux problèmes de l’emploi.

1802 octobre
Manifestation de solidarité avec les prisonniers dans les gouvernorats du Sud sur la place de la liberté à Sanaa. Les participants demandent la libération des prisonniers, en présence de l’ancien secrétaire général du PSY, ‘Alî /Sâli/h ‘Ubâd (Muqbil). /Saddâm al-Ashmûrî, reporter freelance pour le Yemen Times est agressé alors qu’il couvre l’évènement.

18113 octobre
À /Habîlayn (Radfân), les forces de sécurité ouvrent le feu sur des activistes préparant la manifestation du 14 octobre, interdite par le gouvernement : quatre membres du PSY sont tués (Shafîq Haytham /Hasan, Mu/hammad Na/sr Haytham, ‘Abd al-Nâ/sir Qâsim /Hamâda et Fahmî Mu/hammad /Husayn) et plus de quinze personnes blessées.

18214 octobre
Célébration du 44ème anniversaire du premier soulèvement contre l’occupation britannique au Sud Yémen à Radfân le 14 octobre 1963. La plus importante manifestation, dans la ville de Radfân, rassemble plus de 100 000 personnes venues des gouvernorats environnants. Organisée par les associations de retraités en présence des partis de la Rencontre Commune, l’événement fait de l’ombre à la célébration officielle (par le président) de la fête nationale à Aden. La chaîne al-Jazeera reçoit l’interdiction de diffuser les photos de Radfân et son bureau à Sanaa est menacé de fermeture. De nombreuses personnalités sont arrêtées suite à la manifestation, dont Ya/hyâ Ghâlib, A/hmad ‘Umar bin Farîd, Qâsim al-Dâ‘irî, Wa‘ad Bâ Dhîb, Nâ/sir a-Khabjî et ‘Alî Munassar Mu/hammad.

18316 octobre
Le Ministre de la Défense publie ses statistiques concernant les retraités militaires : entre 1994 et 2007, 80 689 auraient été mis à la retraite.

18420 octobre
Le Président rencontre les représentants des associations de retraités de 7 gouvernorats : Aden, Shabwa, Hadramaout, La/hj, Abyan, Mahra et al-/Dâli‘.

18527 octobre
Environ 20 000 personnes se rassemblent à Mukalla pour célébrer l’anniversaire de la révolution du 14 octobre. Le correspondant d’Al-Jazeera, A/hmad al-Shalafî, est interdit de couverture de la manifestation.

Novembre – décembre

18629 novembre
Célébration du 40ème anniversaire de l’indépendance de Sud Yémen (commémoration du départ des derniers soldats britanniques d’Aden le 30 novembre 1967). À l’appel des associations de retraités et de la Rencontre Commune des partis d’opposition, environ 10 milliers de personnes se rassemblent sur la place al-Hâshimî à Cheikh ‘Uthmân (Aden), malgré un dispositif militaire important, mis en place dès la veille, limitant voire empêchant, pendant la matinée, l’entrée à Aden et tout déplacement dans la ville. Le déploiement des forces de sécurité devant disperser la foule provoque la mort d’un manifestant. La célébration officielle de l’indépendance par le président se tient au même moment dans le stade sportif du 22 mai à Aden.

18730 novembre
Libération sur décision présidentielle des prisonniers des trois derniers mois dont /Hasan Bâ‘ûm et Nâ/sir al-Nawba.

188Des milliers de citoyens participent à des manifestations en Hadramaout. Ils demandent au gouvernement de répondre aux demandes du peuple, réclamant l’égalité pour tous et une redistribution équitable (notamment des revenus du pétrole), et dénoncent les arrestations arbitraires de militants et d’activistes politiques. À Ibb, des milliers manifestent leur solidarité avec les demandes des retraités militaires.

1891er décembre
La Rencontre Commune des partis d’opposition organise un sit-in à Taez à l’occasion du 40ème anniversaire de l’indépendance du Sud Yémen, affirmant son engagement pour l’unité et sa volonté d’en atteindre les objectifs. L’opposition demande le retour des retraités à leur emploi, la baisse des prix et la mise en place de réformes de fond. Des dizaines de milliers de soutiens à la Rencontre Commune y participent.

19010 décembre
Célébration à Radfân des funérailles des « martyrs de la lutte pacifique » tombés à al-/Habîlayn (Radfân) le 13 octobre. Des dizaines de milliers de manifestants se rassemblent dans la capitale du La/hj à l’appel des leaders des mouvements des retraités et de la Rencontre Commune des partis d’opposition. Selon la presse d’opposition, ce rassemblement est le plus important qui ait eu lieu jusqu’à présent. Une équipe d’al-Jazeera est empêchée de s’y rendre.

19127 décembre
Le rassemblement traditionnel annuel à Yâfi‘ (La/hj) se transforme en action politique et en marche protestataire dans la ville de Lab‘ûs.

Haut de page

Bibliographie

Sources :

Hebdomadaires anglophones (Yemen Times, Yemen Observer), hebdomadaires indépendants (al-Nidâ’, al-Shâra‘, al-Wasa/t), hebdomadaires d’opposition (al-Thawrî - Parti Socialiste Yéménite, al-/Sa/hwa - Rassemblement Yéménite pour la Réforme), quotidiens (al-Thawra, al-Ayyâm).

Haut de page

Notes

1  Il nous a semblé intéressant de proposer ici, en complément de la chronologie générale et de celle de la Guerre de Saada, une chronologie des Mouvements du Sud, afin de souligner le développement de ces mobilisations et de la question « sudiste ».

2  L’auteur souhaite remercier Nabîl ‘Abd al-/Hâfi/z pour son aide dans la compilation de cette chronologie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marine Poirier, « Chronologie politique du Yémen 2007  », Chroniques yéménites, 15 | 2008, 199-221.

Référence électronique

Marine Poirier, « Chronologie politique du Yémen 2007  », Chroniques yéménites [En ligne], 15 | 2008, mis en ligne le 27 avril 2010, consulté le 24 octobre 2017. URL : http://cy.revues.org/1723 ; DOI : 10.4000/cy.1723

Haut de page

Auteur

Marine Poirier

Doctorante IEP-IREMAM, Aix-en-Provence

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Logo Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman
  • Logo Ministère des Affaires étrangères et européennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org