Navigation – Plan du site
Sociétés

Chronologie du Yémen 2003

Marc Dugas

Texte intégral

CEFAS, Marc Dugas prépare, à l'université Paris IV - Sorbonne, sous la direction de Franck Lestringant, un DEA sur les voyageurs européens en Arabie.

Mon enquête s'appuie essentiellement sur tout ce qui est accessible en langue anglaise sur le Yémen : presse yéménite, saoudienne ou autre, dépêches de presse de l'agence Sabanews ou d'autres agences internationales, rapports d'ONG, etc. Si j'ai confronté ces sources aux dépouillements de la presse yéménite que l'ambassade de France à Sanaa a eu la gentillesse de me confier, elles n'en risquent pas moins d'introduire dans mon travail certaines distorsions de point de vue, auxquelles le lecteur prendra garde.

128 décembre 2002

2Lors d'un congrès d'al-Islâh à Sanaa, le numéro deux du Parti socialiste yéménite (PSY), Jâr Allâh `Umar, est tué par balles. L'assaillant, `Alî Jâr Allâh, est un ancien étudiant de l'université al-Îmân, créée par l'idéologue d'al-Islâh `Abd al-Majîd al-Zindânî.

331 décembre 2002

4Trois missionnaires américains travaillant à l'hôpital de Jibla sont tués, et un quatrième est gravement blessé. Le meurtrier, `Alî `Abd al-Razzâq Kâmil, déclare appartenir au Jihad islamique et reprochait aux missionnaires de prêcher le christianisme. Il est lui aussi ancien étudiant de l'université al-Îmân et ancien membre d'al-Islâh, en rupture de ban avec le parti, qu'il accuse de complaisance à l'égard des Occidentaux et des sectes minoritaires de l'islam.

5Les liens entre les deux assassinats de la fin du mois de décembre 2002 apparaissent rapidement. `Alî Jâr Allâh et `Alî `Abd al-Razzâq Kâmil avaient pour projet d'assassiner une trentaine d'autres personnalités du monde politique yéménite.

6Janvier

71er janvier

8Le Gouvernement demande à tous les partis et organisations politiques de prendre des « positions claires » face au terrorisme et de soutenir ses efforts dans la lutte contre les extrémistes violents. Dans un rapport soumis au Parlement, le Gouvernement affirme être en possession de certains éléments prouvant que des partis politiques soutiennent des groupes terroristes ou abritent des hommes coupables de terrorisme. Par ailleurs, le rapport souligne que l'économie du Yémen est fortement handicapée par le terrorisme. L'attaque du Limburg en octobre 2002 aurait coûté au total 31 millions de dollars dans les secteurs du tourisme et de l'environnement. Les envois de devises effectués par les Yéménites expatriés auraient baissé de 20 %, à cause des mesures prises par les pays occidentaux pour que ces fonds n'alimentent pas le terrorisme international.

92 janvier

10Une équipe du FBI arrive au Yémen pour participer à l'enquête sur l'assassinat des Américains de Jibla.

114 janvier

12Naufrage d'un navire transportant 120 réfugiés éthiopiens et somaliens au large du Yémen. Vingt-cinq personnes environ sont secourues et transportées dans un camp du HCR.

1310 janvier

14Arrestation à Francfort du cheikh Muhammad `Alî Hasan al-Mu'ayyad, imam de la mosquée al-Ihsân de Sanaa, et de son accompagnateur Muhammad Yahyâ Zâyid. Muhammad `Alî Hasan est arrêté à la demande des États-Unis, qui voient en lui une figure importante d'al-Qâ`ida et un financier du terrorisme international, des accusations niées par le parti al-Islâh, dont al-Mu'ayyad est un cadre dirigeant.

1511 janvier

16Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères de l'Éthiopie, du Soudan et du Yémen. Cette rencontre a officiellement pour but de renforcer la coopération entre les pays de la Corne de l'Afrique, mais le ministre yéménite, Abû Bakr `Abd Allâh al-Qirbî, doit intervenir pour nier qu'elle ait lieu au détriment de l'Érythrée, qui entretient des relations difficiles avec ses voisins.

1713 janvier

18Yahal-Mutawakkil, ancien ministre de l'Intérieur et secrétaire adjoint du Congrès populaire général (CPG) en charge des affaires politiques, meurt dans un accident de la route entre Aden et Sanaa. Il était considéré comme le troisième homme le plus puissant du pays.

19Une délégation de l'Agence américaine pour le développement international (USAID) se trouve au Yémen pour préparer la réouverture de son bureau, fermé en 1998 à la suite des attentats de Dar es-Salam. « Les États-Unis entendent marquer leur attachement aux questions de développement, qui doivent accompagner les mesures de sécurité », explique l'ambassade des États-Unis.

2019 janvier

21Au cours d'un entretien avec l'ambassadeur des États-Unis Edmund Hull, Abû Bakr al-Qirbî, ministre des Affaires étrangères, s'oppose officiellement à l'extradition vers les États-Unis de cheikh `Alî Hasan al-Mu'ayyad et de son accompagnateur Yahyâ Zâyid. Le Yémen demande que les deux hommes lui soient remis pour être « interrogés par les autorités compétentes sur les accusations dont ils font l'objet. »

22Parallèlement, manifestation de 2 000 femmes à Sanaa pour réclamer la libération du cheikh.

2320 janvier

24Un membre de la cour suprême, le juge al-Hitâr, revient sur des propos qui lui ont été attribués par le Los Angeles Times. Il nie avoir évoqué des liens quelconques entre le cheikh `Abd al-Majîd al-Zindânî et l'attaque suicide contre le USS Cole. Le juge al-Hitâr est notamment en charge du comité de dialogue censé ramener les anciens combattants d'Afghanistan à un islam plus modéré.

2521 janvier

26« Évoquer la destitution du régime en Iraq constitue un précédent dangereux, et le fait d'examiner la possibilité du départ du gouvernement iraquien est irresponsable », déclare `Alî `Abd Allâh Sâlih, cité par l'agence officielle Saba.

27Le Président estime que « l'envoi de troupes [américaines] dans la région est l'œuvre du lobby juif pour détourner l'opinion publique des massacres [...] perpétrés par le gouvernement Sharon contre le peuple palestinien. »

2822 janvier 

29Le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh nie toute discorde avec le Yémen. Dans le quotidien soudanais Al-Sahafî al-duwalî, il explique que le drone qui a détruit la voiture d'Abû `Alî al-Hârithî en novembre 2002 n'a décollé de Djibouti qu'après que le gouvernement yéménite en a été informé. Son gouvernement aurait considéré l'accord du Yémen comme une précondition à cette opération. Il se félicite de l'alliance tripartite du Yémen, du Soudan et de l'Éthiopie, soulignant l'intérêt que son pays peut trouver dans une alliance propre à apaiser les conflits régionaux.

3028 janvier

31Le Yémen signe un accord avec la société pétrolière britannique Capital Oil and Gas pour l'exploration du pétrole dans la région du Mahra.

32Les pêcheurs yéménites protestent contre ce qu'ils décrivent comme les « persécutions érythréennes ». Plusieurs bateaux yéménites qui pêchaient dans la zone des îles al-Jibal auraient été forcés de se rendre à Massaoua et saisis.

3329 janvier

34Tentative d'arrestation de l'islamiste extrémiste Muhammad `Alî al-Zaydî dans la région de Sirwâh. Al-Zaydî est protégé par des membres de la tribu de Jahm et, dans les affrontements qui précèdent l'arrestation, un soldat des forces spéciales antiterroristes est tué et al-Zaydî est blessé. Il est accusé d'avoir enlevé un diplomate allemand en 2001.

35Février

362 février

37Selon le journal Al-Sahwa, organe d'al-Islâh, sept étudiants de l'université islamique al-Îmân sont arrêtés dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Jâr Allâh `Umar. `Abd al-Salâm Harîrî, beau-frère du cheikh `Abd al-Majîd al-Zindânî, figure parmi les hommes interpellés.

384 février

39Le Yémen et l'Arabie Saoudite annoncent le lancement d'un programme commun de lutte contre la malaria. Selon l'OMS, 60 % de la population yéménite serait exposée à cette maladie et 1,5 millions de Yéménites seraient touchés chaque année.

406 février

41Fortes tensions dans la région de Ma'rib entre les tribus Sanhân et Jahm d'une part, et les forces gouvernementales d'autre part. Les tribus protègent Muhammad `Alî al-Zaydî qui, blessé par les forces gouvernementales, est encerclé dans la clinique de Ma'rib. Au terme de longues négociations avec le gouvernement yéménite, al-Zaydî obtiendra finalement l'autorisation de se rendre en Syrie pour y recevoir des soins.

4215 février

43Au terme de son pèlerinage, `Alî `Abd Allâh Sâlih s'exprime face à des journalistes saoudiens et presse les pays arabes d'adopter une position plus ferme face à une possible guerre en Iraq : « Nous devons jouer un rôle pionnier dans la campagne contre la guerre et chercher le soutien de l'Europe et d'autres pays ».

44S'agissant des relations saoudo-yéménites, il affirme que « toute dispute a cessé avec la signature de l'accord frontalier ».

4519 février

46Le président Sâlih demande une nouvelle fois à l'Allemagne « la remise du ressortissant yéménite Muhammad `Alî al-Mu'ayyad et de son compagnon ». Au secrétaire d'État au ministère des Affaires étrangères Jürgen Chrobog, il déclare : « Si une des parties détient des preuves irréfutables les condamnant, il serait alors possible de les remettre à la justice yéménite pour qu'elle prenne les mesures nécessaires à leur égard ». Pour sa part, Chrobog explique que « la question est entre les mains de la justice allemande. La justice allemande a demandé au gouvernement américain de lui fournir des preuves supplémentaires dans un délai ne dépassant pas trois mois ».

4720 février

48Un Yéménite armé est arrêté alors qu'il tentait de s'introduire dans le complexe hospitalier de Jibla.

4921 février

50Huit officiers et sous-officiers sont tués dans la chute de leur hélicoptère au-dessus des îles Hunaysh, à la suite d'un incident technique.

5122 février

52Le Yéménite Amîn Muhammad al-Bâkirî, ancien combattant d'Afghanistan, est porté disparu en Thaïlande. Alors qu'il effectuait un déplacement à Madagascar peu de temps après le 11 septembre 2001, il avait été interpellé et interrogé par le FBI. Il disait craindre pour sa sécurité.

5325 février

54Selon un responsable de la sécurité, les autorités yéménites ont identifié le cerveau présumé de l'attentat du 6 octobre 2002 contre le Limburg. Il s'agirait de `Abd al-Hakîm Bazid, qui serait lié à al-Qâ`ida.

5528-29 février

56Des centaines de milliers de personnes protestent contre une éventuelle intervention américaine en Iraq. La manifestation, à l'appel des partis politiques et des syndicats, est conduite par `Abd al-Karîm al-Iryânî, conseiller du président `Alî `Abd Allâh Sâlih qui, pour sa part, participe au sommet de Sharm al-Shaykh. Dans un message adressé au sommet et lu par al-Iryânî, les manifestants demandent aux dirigeants arabes de « prendre en considération le rejet par les opinions arabes d'une agression contre l'Iraq et de l'empêcher ».

57Plusieurs personnalités politiques demandent un report des élections législatives en cas de guerre en Iraq.

58Mars

591er mars

60Par mesure de sécurité, le Royaume-Uni retire la plus grande partie de son personnel en poste à l'ambassade de Sanaa et ferme son consulat au public.

613 mars

62Al-Mu'ayyad et son compagnon sont inculpés à Washington. Selon l'attorney général John Ashcroft, les recherches du FBI montrent qu'al-Mu'ayyad a « personnellement remis à Usâma b. Lâdin vingt millions de dollars collectés par les soins de son réseau». Un communiqué du FBI précise que « l'enquête s'est focalisée sur la façon dont al-Mu'ayyad fournissait des fonds, des recrues, des armes et du matériel de télécommunication à al-Qâ`ida, au Hamâs et à d'autres organisations islamistes ».

634 mars

64Le parlement yéménite adopte une loi contre le blanchiment d'argent. La loi prévoit des peines allant jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et la création, à la banque centrale, d'une « commission de lutte contre le blanchiment d'argent ».

655 mars

66Une personne tuée et quatre blessées lors d'affrontements près de l'aéroport de Sanaa. Les affrontements auraient pour cause une ancienne discorde entre le village de Bayt al-`Udharî et le village de Banî Dughaysh. Une médiation tribale est mise en place.

677 mars

68L'Arabie Saoudite remet au Yémen deux hommes impliqués dans l'affaire du Limburg.

69Parmi soixante autres pays, le Yémen est concerné par l'appel américain demandant l'expulsion de diplomates iraquiens que Washington considère comme des espions.

708 mars

71Le Haut Conseil de la Défense, présidé par `Alî `Abd Allâh Sâlih, décide de mettre en application un plan de sécurité pour renforcer la stabilité du pays.

7211 mars

73Les services de sécurité de la province d'Ibb arrêtent un membre présumé d'al-Qâ`ida, surnommé al-Qâsim. Dans la province d'Aden, dans la cadre de l'enquête sur le USS Cole, plusieurs personnes sont interpellées, parmi lesquelles le cheikh Salâh Sâlim al-Shaybânî et le cheikh `Ammâr b. Nâshir.

74Vingt-cinq détenus, s'exprimant au nom de cinquante-quatre de leurs camarades, écrivent à `Alî `Abd Allâh Sâlih pour demander leur libération ou leur jugement. Ils affirment que « certains sont retenus depuis plus d'un an et demi sans raison et sans qu'aucune charge ait été retenue contre eux ».

7514 mars

76Le Yémen et l'Arabie Saoudite signent un accord sur la sécurité à leurs frontières, ainsi que huit accords de coopération (culture, jeunesse et sports, postes, transport terrestre et maritime, affaires étrangères, protection de l'environnement).

7718 mars

78Un Américain et un Canadien sont tués par le gardien de l'exploitation pétrolière de la Hunt Oil à Sâfir. Le tueur, Nâjî al-Kumaym, se suicide.

79`Alî `Abd Allâh Sâlih rencontre à Sanaa le ministre iranien des Affaires étrangères Kamal Kharazi. Les deux pays réaffirment leur opposition à la guerre contre l'Iraq.

8020 mars

81La coalition américano-britannique déclenche les hostilités en Iraq.

8221 mars

83À la suite de la prière du vendredi, des manifestations contre la guerre en Iraq ont lieu spontanément à Sanaa ; les forces de sécurité tirent sur la foule qui tente de s'approcher de l'ambassade des États-Unis. Trois manifestants et un policier sont tués, dix-huit manifestants et sept policiers sont blessés.

84De nombreuses manifestations ont également lieu dans d'autres villes du Yémen, notamment à Saada, où des affrontements auraient provoqué la mort d'un manifestant.

8522 mars

86Un collectif de l'opposition dénonce « l'agression américaine » contre l'Iraq et appelle à l'expulsion des ambassadeurs américains accrédités dans les pays arabes. Le collectif propose également le rappel par les pays arabes de leurs ambassadeurs aux États-Unis.

8723 mars

88Quatre dirigeants de l'opposition (deux du parti nassérien et deux d'al-Islâh) sont placés en détention provisoire après avoir été interrogés sur leurs responsabilités dans les heurts sanglants du 21 mars.

89Le Yémen oppose une fin de non-recevoir à la requête d'expulsion des diplomates iraquiens formulée par les Américains.

9024 mars

91Les experts estiment que les pertes économiques yéménites induites par la guerre en Iraq seront de l'ordre de 1 à 1,2 milliards de dollars.

9225 mars

93`Alî al-Saqqâf, rédacteur en chef du journal du parti nassérien Al-Wahdawî et deux de ses reporters, Ahmad Sa`îd Nâsir et `Abd al-`Azîz Ismâ`îl, sont suspendus quatre mois pour des articles « portant atteinte aux relations entre le Yémen et l'Arabie Saoudite ». La famille royale saoudienne avait élevé des protestations officielles contre des articles jugés insultants.

9427 mars

95Des dizaines de milliers de manifestants (70 000 selon la police, plus de 300 000 pour les organisateurs) manifestent leur soutien au peuple iraquien et s'opposent à la guerre. Des dirigeants d'al-Islâh et du CPG s'associent aux cortèges.

9631 mars

97Dans la région d'Abyan, arrestation de deux hommes qui avouent appartenir à al-Qâ`ida. Des détonateurs et des explosifs sont saisis dans leur voiture. Au cours de leur transfert au siège de la police, les deux hommes tirent sur les deux policiers qui les accompagnent, tuent l'un d'eux et s'enfuient. Un ratissage du secteur est entrepris et les deux hommes sont à nouveau interpellés. Un des deux hommes serait Fawwâz `Abd Allâh al-Rubay`î, dit Furqân, un membre présumé d'al-Qâ`ida parmi les plus activement recherchés par le FBI.

98Avril

991er avril

100Les exportations yéménites de pétrole sont passées de 180,7 millions de dollars en janvier-février 2002 à 285  millions pour la même période en 2003. Cette hausse s'expliquerait par une hausse du prix du baril, de 19,06 à 31,4 dollars.

1012 avril

102« Le Majlis al-shûra appelle les parlements des pays arabes et musulmans à exercer des pressions sur leurs gouvernements pour qu'ils interviennent d'urgence et obtiennent la fin des hostilités et le retrait immédiat des troupes qui agressent l'Iraq, pays frère. »

1033 avril

104Un vol à destination de Damas est annulé. Des dizaines de Yéménites qui souhaitaient se rendre en Iraq pour y combattre les forces de la coalition devaient y embarquer. Selon une source d'opposition, les billets avaient été payés par le parti Baas yéménite. « Des centaines de Yéménites affluent chaque jour pour se porter volontaires », déclare un diplomate de l'ambassade d'Iraq à Sanaa. « Nous leur demandons de présenter leurs billets pour organiser leur voyage via Damas, avec le concours de notre ambassade là-bas. »

1057 avril

106Le Yémen annonce avoir reçu une aide européenne de sept millions d'euros pour préparer son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

1078 avril

108Vingt-cinq formations politiques répondent à l'appel du président `Alî `Abd Allâh Sâlih et s'engagent à respecter un code d'honneur bannissant les actes de violence durant les élections législatives du 27 avril et leur préparation.

109Le document comprend trente-deux points engageant les partis à tenir des « élections libres, sincères et pacifiques, garantissant des chances égales pour tous ». Seront mises en places « des commissions conjointes qui auront pour prérogative de veiller au bon déroulement de la campagne électorale, du scrutin et du dépouillement ». Les partis s'engagent à « bannir le port d'armes dans les circonscriptions électorales ». Ils « n'exerceront pas de pressions sur les électeurs et permettront aux observateurs locaux, arabes et internationaux de superviser le scrutin ».

1109 avril

111Les forces américaines rentrent à Bagdad.

112`Alî `Abd Allâh Sâlih ordonne l'évacuation rapide des membres du personnel de l'ambassade du Yémen à Bagdad et de tous les ressortissants yéménites restés en Iraq.

113Quatre mille étudiants yéménites en Iraq sont rapatriés et réinscrits dans les universités yéménites.

11411 avril

115Dix détenus suspectés d'être impliqués dans les attaques contre le navire de guerre USS Cole s'échappent de la prison al-Mansûra d'Aden. Parmi eux se trouvent les deux principaux accusés, Jamîl Badawî et Fahd al-Qafi`.

11613 avril

117Le Yémen accorde l'asile politique à l'ambassadeur d'Iraq auprès de la Ligue arabe Muhsin Khalîl.

11820 avril

119« J'ai agi conformément à mon devoir religieux et comme une revanche contre ceux qui ont converti des musulmans et en ont fait des incroyants », déclare `Alî `Abd al-Razzâq Kâmil, assassin des trois médecins américains de Jibla, en ouverture de son procès.

120Début du procès de `Alî Jâr Allâh, meurtrier de Jâr Allâh `Umar et ancien membre d'al-Islâh. Les deux hommes confirment que leurs actes étaient coordonnés.

12121 avril

122Le comité électoral annonce avoir suspendu la campagne dans le district de `Amrân, à soixante kilomètres au nord de Sanaa. Selon le CPG, la décision aurait été prise après qu'un convoi du gouverneur de `Amrân, Tâhâ Ahmad, a été pris pour cible par des hommes du candidat local d'al-Islâh.

12324 avril

124« `Abd Allâh `Alî al-Nâshirî a été exécuté mercredi dans la ville de Hodeïda pour avoir tué avec préméditation trois religieuses de l'ordre de mère Teresa en juillet 1998 », selon un communiqué du bureau du procureur général. Al-Nâshirî avait abattu les trois missionnaires indiennes qui travaillaient dans un institut pour personnes âgées et handicapées à Hodeïda.

125Au moins vingt-sept morts dans le naufrage de deux bateaux transportant des réfugiés somaliens et éthiopiens.

12625 avril

127Intensification de la campagne à la veille du scrutin. Les tracts distribués évoquent surtout l'intensification des réformes économiques, le développement du pays, la corruption, l'éducation, la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

128Dans les jours qui précèdent le scrutin, la tension entre le CPG et al-Islâh est forte. Le journal Al-Mîthâq, organe du CPG, qualifie le journal d'al-Islâh Al-Sahwa de « journal taliban du Yémen ». Mais les deux partis publient un communiqué pour que les élections se déroulent sans violences. Les prêcheurs sont invités à éviter les discours violents et à pousser les Yéménites à se rendre aux urnes.

12927 avril

130Les Yéménites se rendent aux urnes pour le troisième scrutin législatif depuis la réunification de 1990.

1311 536 candidats, dont treize femmes, se présentent pour 301 sièges.

132Le nombre de bureaux de votes a été doublé (5 621) pour assurer une meilleure participation dans les zones rurales.

133Huit millions de votants, dont 3,4 millions de femmes. La Commission suprême pour les élections et les référendums annonce que 35 000 observateurs civils ont été mobilisés.

134`Alî `Abd Allâh Sâlih devant les urnes : « Nous voulons que toutes les forces politiques soient représentées sous le dôme parlementaire. Nous voulons que tous les partis aient une chance et nous ne voulons pas d'une majorité de 99,9 %. »

135100 000 soldats mobilisés pour maintenir le calme mais, dans plusieurs provinces, des échanges de coups de feu ont lieu devant les bureaux de votes.

136Mai

1371er mai

138Annonce des résultats des élections législatives, qui marquent une progression du CPG :

139CPG : 226 sièges, 58 % des votes ;

140Al-Islâh : 47 sièges, 22,55 % des votes ;

141PSY : 7 sièges, 4,69 % des votes ;

142Parti nassériste : 3 sièges, 1,85 % des votes ;

143Parti Baas : 2 sièges, 0,68 % des votes ;

144Indépendants : 14 sièges, 9,9 % des votes.

145Le taux de participation est de 76 %.

146Les partis d'opposition et al-Islâh protestent contre les fraudes électorales et menacent de ne pas occuper leurs sièges.

147L'Institut démocratique national, basé à Washington, et qui a supervisé les élections, estime que, même si le vote est entaché de nombreuses irrégularités, ces élections sont « un nouveau pas significatif sur la voie de la démocratie ». En réalité, si la majorité des observateurs internationaux sont satisfaits de la conduite des élections dans les grands centres urbains, de nombreuses fraudes auraient eu lieu dans les provinces.

1483 mai

149Le Yémen demande formellement au Pakistan l'extradition de Walîd Muhammad b. `Attâsh, accusé d'être lié avec al-Qâ`ida et d'avoir participé à l'attaque contre le destroyer USS Cole.

150L'USAID rouvre son bureau de Sanaa, après six ans de fermeture. Son programme est centré essentiellement sur la santé, l'éducation, la hausse des revenus et la sécurité alimentaire dans les zones rurales pauvres. Le bureau est dirigé par Douglas Heilser.

15110 mai

152`Alî `Abd al-Razzâq Kâmil, meurtrier des missionnaires de Jibla, est condamné à mort pour meurtre avec préméditation.

153À l'occasion de la première session du Parlement, le cheikh `Abd Allâh b. Husayn al-Ahmar est reconduit à la présidence du Parlement.

154`Alî `Abd Allâh Sâlih confirme `Abd al-Qâdir Bâ Jammâl au poste de Premier ministre et lui demande de former un nouveau gouvernement.

15515 mai

156Deux Yéménites sont inculpés à Washington pour terrorisme. Ils auraient participé à l'attaque du USS Cole en rade d'Aden. S'ils étaient déclarés coupables, le verdict pourrait être la peine de mort, mais ils font partie des dix suspects qui se sont enfuis le 11 avril de la prison d'Aden et sont toujours en fuite.

15717 mai

158Des membres de la tribu des Banî Dibyân (district de Khawlân) s'affrontent dans le quartier du ministère de l'Intérieur à Sanaa. Quatre mort et trois blessés.

159Trois morts et quatre blessés dans la région de Ma'rib lors d'affrontements entre deux tribus, les Banî Nawf et les Âl Jum`ân.

160Au terme d'une visite de deux jours au Yémen du président iranien Khatami, le Yémen et l'Iran « affirment leur engagement en faveur de l'unité et de l'intégrité de l'Iraq, de l'intégrité de son territoire et de sa souveraineté nationale, et appellent au retrait des troupes étrangères du territoire iraquien ».

161Présentation du nouveau cabinet ministériel. `Abd al-Qâdir Bâ Jammâl est à la tête d'un cabinet comprenant trente-cinq membres, dont dix-sept nouveaux ministres. Comme dans le gouvernement sortant, tous les ministres sont issus du CPG. Wahîba Fâri`, ministre d'État aux Droits de l'homme et seule femme du précédent gouvernement, est remplacée par Amat al-`Alîm al-Sûsuwa, ancienne ambassadrice aux Pays-Bas.

16219 mai

163Reprise du procès de l'assassin de Jâr Allâh `Umar. Les journalistes ne sont pas admis au procès, à l'exception des journalistes des médias pro-gouvernementaux.

16422 mai

165À l'occasion du 13e anniversaire de la proclamation de l'unité yéménite, `Alî `Abd Allâh Sâlih gracie seize dirigeants sécessionnistes en exil de l'ancien Yémen du Sud.

16625 mai

167`Alî `Abd Allâh Sâlih rencontre à Abou Dhabi une cinquantaine de responsables de l'opposition en exil.

16828 mai

169L'Arabie Saoudite remet quatre Yéménites suspects d'être liés à al-Qâ`ida.

17029 mai

171Lors d'une visite dans le Hadramaout, `Alî `Abd Allâh Sâlih évoque les atouts du Yémen : « Le Yémen est prometteur dans les domaines pétroliers, industriels, piscicoles et touristiques. […] Nous encourageons le Gouvernement à lutter contre la bureaucratie administrative et à procurer des facilités aux investisseurs. »

172Adoption du programme général de gouvernement des années à venir. Il comprend un programme de réformes globales, une stratégie de lutte contre la pauvreté, l'encouragement à l'investissement, le développement des secteurs productifs, le renforcement de la stabilité et l'éradication de la corruption.

173Le Premier ministre assiste à une réunion du ministère des Waqf et de l'Orientation religieuse, et marque la volonté du Gouvernement de renforcer le contrôle sur les mosquées et sur les prêches. Le Premier ministre donne l'instruction d'étudier la formation d'un conseil de gestion des waqf et d'un conseil d'orientation de la prédication.

174Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de la Conférence islamique à Téhéran, le Yémen appelle à la création d'un marché unique arabe.

17531 mai

176Le Parlement convoque sa première séance et inscrit en tête de son ordre du jour le projet de loi sur le port d'arme.

177Juin

1783 juin

179Au cours d'une rencontre avec `Alî `Abd Allâh Sâlih à Aden, Robert Mueller, directeur du FBI, évoque la possibilité « d'établir un bureau légal pour la mission américaine au Yémen ».

1806 juin

181Trois Yéménites trouvent la mort en essayant de démanteler un missile non explosé qui avait été abandonné après des exercices militaires. Les trois hommes avaient découvert le missile dans un secteur inhabité non loin d'Aden et voulaient réutiliser certaines pièces métalliques.

1828 juin

183Le ministre de l'Intérieur, Rashâd al-`Alîmî, et son homologue saoudien, le prince Nâyif, dévoilent un plan commun de lutte contre le terrorisme et contre la contrebande d'armes et d'explosifs.

184Après avoir scandé des slogans hostiles aux États-Unis, un certain nombre de fidèles sont frappés ou arrêtés après la prière du vendredi à la Grande Mosquée de Sanaa.

18512 juin

186Sommet Yémen-Qatar à Sanaa, présidé par les deux chefs d'État, `Alî `Abd Allâh Sâlih et Hamad b. Khalîfa II, émir du Qatar. Un des objectifs officieux de la visite serait une médiation qatarienne entre le Yémen et Djibouti. Une visite du président djiboutien Guelleh, prévue au début de juin, avait été reportée.

18717 juin

188Sommet djibouto-yéménite des chefs d'État.

18921 juin

190Attaque contre une équipe médicale de l'armée, qui traversait la zone d'Abyan, sept blessés. L'attaque serait le fait d'un groupe constitué, semble-t-il, de membres de l'armée d'Aden-Abyan, de membres du Jihâd islamique et de sympathisants d'al-Qâ`ida. D'autres sources évoquent des éléments tribaux sans affiliation.

19124 juin

192En riposte à l'attaque du convoi médical, les forces armées yéménites mènent un siège sévère dans la région montagneuse de Sarâr, gouvernorat d'Abyan. Quatre-vingts hommes sont encerclés dans une zone de trois kilomètres de rayon. L'opération, dans laquelle artillerie, chars et hélicoptères sont utilisés, est officiellement commandée par le ministre de la Défense en personne, le général `Abd Allâh `Alî `Ulaywa. Les assiégés seraient, quant à eux, commandés par Khâlid `Abd al-Nabî, un Yéménite revenu d'Afghanistan peu de temps avant le 11 septembre 2001.

19325 juin

194Après l'échec d'une médiation tribale, l'assaut contre les hommes armés regroupés dans les montagnes de la région d'Abyan est lancé. « Les forces spéciales ont lancé au matin un raid, après quatre heures de bombardement », déclare un officier.

195Six suspects et un policier sont tués, plusieurs suspects sont arrêtés, d'autres prennent la fuite. Le chef du groupe, Khâlid `Abd al-Nabî, est annoncé comme faisant partie des tués, mais cette information sera démentie au mois d'octobre par le ministre de l'Intérieur.

19627 juin

197En visite à Paris, après avoir rencontré le chancelier Schröder en Allemagne, le président `Alî `Abd Allâh Sâlih rencontre le président Chirac. La lutte contre le terrorisme domine les entretiens.

198Juillet

1991er juillet

200Plus de 3 000 soldats sont déployés le long de la frontière saoudienne pour aider les gardes-frontière à lutter contre les infiltrations et la contrebande.

2017 juillet

202La coopération sécuritaire pour éviter le trafic d'arme et les infiltrations, ainsi que la lutte contre le terrorisme, sont les principaux chapitres à l'ordre du jour du Conseil de coopération yéméno-saoudien, qui se réunit à Sanaa.

203Au terme du conseil, les deux pays se déclarent « décidés à consolider la coopération sécuritaire afin d'assurer la sécurité et la stabilité des deux pays engagés dans la lutte contre le terrorisme ». Sept accords, portant sur les affaires étrangères, la fiscalité, la culture, l'agriculture, l'éducation, l'enseignement technique et le développement des exportations, sont signés lors de la séance de clôture.

20410 juillet

205Dans un long entretien accordé à Al-Jazîra, `Alî `Abd Allâh Sâlih revient sur les questions d'actualité.

206S'agissant de l'amnistie des « sécessionnistes », il déclare que sa décision n'a en rien changé son discours politique, tel qu'énoncé à l'occasion du 7 juillet : « Les séparatistes forment une bande qui s'est vendue au diable et à l'argent ». Dans les jours qui suivent, le PSY proteste contre ces propos, accusant `Alî `Abd Allâh Sâlih de vider l'amnistie de son sens.

20716 juillet

208Le ministre de l'Intérieur Rashâd al-`Alîmî annonce que 195 personnes sont emprisonnées « du fait de leur persistance dans leurs idées » et de leurs liens avec al-Qâ`ida.

20920 juillet

210`Alî `Abd Allâh Sâlih commence une visite officielle en Éthiopie. Selon Al-Shûra, il s'agit d'une nouvelle occasion de renforcer l'axe des trois (Éthiopie, Somalie, Yémen). Selon les observateurs, cette visite est liée aux provocations érythréennes contre les pêcheurs yéménites et au soutien que l'Érythrée apporte à l'opposition soudanaise. La création d'une zone de libre-échange dans la région est également l'objet de discussions.

21121 juillet

212Le tribunal de Francfort donne son accord à l'extradition vers les États-Unis d'al-Mu'ayyad et de Zâyid. « Les États-Unis ont assuré que ceux-ci seront soumis à une procédure ordinaire et qu'ils ne comparaîtront pas devant un tribunal militaire ou extraordinaire », précise le tribunal de grande instance dans un communiqué.

21322 juillet

214Un marin chinois est tué et deux autres sont blessés dans l'attaque d'un bateau de pêche portant pavillon chinois par une patrouille militaire yéménite. Le navire pêchait à moins de deux milles des côtes sud-est, en violation des lois yéménites. Selon les sources officielles, il aurait refusé d'obtempérer et aurait riposté aux tirs de sommation, contraignant les Yéménites à répliquer à leur tour.

21524 juillet

216Quinze suspects saoudiens et yéménites sont extradés vers l'Arabie Saoudite. Parmi les suspects yéménites, cinq seraient impliqués dans les attaques contre le USS Cole et contre le Limburg.

21729 juillet

218Les familles d'islamistes détenus pour liens présumés avec des terroristes, dont certains sont emprisonnés depuis deux ans sans jugement, demandent leur libération au président `Alî `Abd Allâh Sâlih.

219Selon le journal Al-Ra'y al-`âmm, des négociations sont en cours entre le CPG et le PSY pour une fusion sous un nom nouveau.

22030 juillet

221Un homme de quarante-deux ans tire sur des étudiants dans une mosquée de Yaharr, dans la province de Lahj. Six étudiants et le maître d'école sont tués.

222Août

2233 août

224Selon Al-Balâgh, quarante cheikhs de la tribu des Jahm sont arrêtés alors qu'ils quittaient l'enceinte du palais présidentiel, où ils venaient de rencontrer `Alî `Abd Allâh Sâlih. Lors de l'arrestation, des échanges de coups de feu ont lieu entre la garde présidentielle et l'escorte des cheikhs. Un tué et un blessé grave.

225De source officielle, les cheikhs ont été arrêtés afin d'empêcher les règlements de compte et l'enclenchement du cycle de la vengeance.

2265 août

227Trois morts et au moins cinq blessés dans des affrontements survenus à `Amrân entre des Banî Jabr et des Sufyân.

22813 août

229`Alî `Abd Allâh Sâlih réunit le Conseil consultatif (Majlis al-Shûrâ) pour débattre de la vision yéménite de la réforme de la Ligue arabe. Selon une interview accordée quelques jours plus tard au journal libanais Al-Hawâdith, il s'agirait de constituer une Union arabe composée d'un conseil de sécurité régional, d'un conseil de défense, d'un parlement et d'un conseil économique, sur le modèle de l'Union européenne.

23014 août

231S'exprimant devant la fédération des associations agricoles, `Alî `Abd Allâh Sâlih s'en prend aux « journalistes yéménites irresponsables, qui nuisent aux intérêts du Yémen. […] Nos produits ne peuvent pas entrer en Arabie Saoudite. Il s'agit là du résultat d'une couverture partiale du journal Al-Thawra et d'autres journaux partisans ».

23222 août

233Deux fidèles tués et trente-quatre blessés, dont sept grièvement, par une grenade lancée dans une mosquée, dans la province de `Amrân.

23424 août

235Une délégation du conseil de gouvernement transitoire iraquien, en tournée régionale, prévoit de se rendre à Sanaa, mais la visite, vivement critiquée par l'opposition yéménite, n'a finalement pas lieu.

23626 août

237L'homme qui a tiré sur des étudiants de la mosquée de Yaharr est condamné à mort.

23828 août

239Remise en liberté de trente-quatre personnes détenues pour leurs liens avec le terrorisme. « Les personnes relâchées ont annoncé leur repentir, leur retour dans le droit chemin et leur renonciation aux idées erronées appelant à la violence, après un dialogue avec un comité d'oulémas », déclare un officier dans les colonnes du journal de l'armée 26 septembre.

240Le Yémen présente son projet de réforme de la Ligue arabe.

24130 août

242À al-Rawda, près de Sanaa, plus de cent hommes de la tribu des Banî Hushaysh échangent des coups de feu avec une vingtaine de véhicules de police venus les désarmer. Au moins deux morts et cinq blessés.

243Muhammad `Alî al-Zaydî revient au Yémen, après avoir subi des traitements médicaux en Syrie.

244Septembre

2453 septembre

246Le Yémen salue comme « un pas important » la formation du premier gouvernement iraquien « sous les auspices de l'administrateur en chef américain Paul Bremer ».

247« Le Yémen soutiendra tous les efforts sincères et toutes les forces politiques iraquiennes dans le cadre de la Ligue arabe pour rétablir la sécurité et la stabilité en Iraq […] et éliminer les séquelles de la colonisation. »

248Par ailleurs, le Yémen condamne l'attentat d'al-Najaf. Cet attentat est destiné à « semer la sédition [confessionnelle] et sert les plans de ceux qui cherchent à plonger l'Iraq dans le chaos et l'instabilité ».

249Un important colloque a lieu à Washington sur « le patrimoine culturel du Yémen ». À son arrivée à l'aéroport de Washington, la délégation yéménite fait l'objet d'un traitement contre lequel le gouvernement yéménite protestera officiellement. Les dix-huit membres de la délégation auraient été retenus cinq heures. Certains auraient été molestés.

2509 septembre

251Deux contrebandiers yéménites sont tués par les gardes frontières de la région de Jîzân dans deux incidents distincts. Ils venaient de passer en Arabie Saoudite avec du qat.

25212 septembre

253Le principal pipeline reliant Ma'rib à la mer Rouge est dynamité dans la région de Sirwâh, probablement par des membres de la tribu des Jahm qui entendraient protester contre la détention de leurs cheikhs.

25413 septembre

255Vingt et un réfugiés, pour la plupart somaliens, se noient en mer Rouge. Les passeurs les auraient forcés à se jeter à l'eau pour échapper aux gardes-côtes yéménites.

256Dans une lettre adressée au président `Alî `Abd Allâh Sâlih, Human Rights Watch réclame « une enquête complète, impartiale et indépendante » sur l'assassinat de Jâr Allâh `Umar.

25714 septembre

258Dans un entretien accordé à Al-Ayyâm, le ministre des Affaires étrangères revient sur l'initiative yéménite en vue de la création d'une Union arabe. Il évoque la création d'une cour pénale arabe et se réclame du modèle européen : « Nous avons devant nous l'expérience de l'Union européenne, elle nous éclaire tout à fait ; il s'agit de travailler pour que les États les plus faibles atteignent le niveau de développement des plus avancés. »

259`Alî Jâr Allâh, l'assassin de Jâr Allâh `Umar, est condamné à mort. Dans son verdict, la Cour le déclare « coupable du meurtre avec préméditation de Jâr Allâh `Umar et de tentative de meurtre sur la personne de Sa`îd al-Ma`marî », un membre d'al-Islâh blessé dans la fusillade. Le PSY exprime son mécontentement à la suite de ce jugement. Dans un communiqué, il exprime sa colère de n'avoir pu interroger les complices et reproche au procès de ne s'être pas intéressé à « ceux qui ont réellement planifié le crime, et qui sont toujours libres ».

26015 septembre

261Le Yémen appelle à la tenue d'un sommet arabe extraordinaire pour empêcher l'expulsion du président Arafat. « Ces agressions [contre Yasser Arafat] n'auraient pas eu lieu si l'administration américaine n'y avait pas accordé satisfecit et soutien » (communiqué du Parlement).

262Des réfugiés, pour la plupart éthiopiens, sont contraints par leurs passeurs de se jeter à l'eau au large du Yémen. Avec l'aide de pêcheurs, cinquante-cinq rejoignent la côte yéménite non loin d'al-Mukallâ. Dix-huit corps sont repêchés.

26316 septembre

264Poursuivis par la police, des hommes de la tribu des Banî al-Hârith (gouvernorat de Ma'rib) libèrent le diplomate égyptien qu'ils tentaient d'enlever.

265La police des frontières yéménite tue trois Yéménites qui s'apprêtaient à rentrer en Arabie Saoudite.

266Libération de tous les cheikhs de la tribu des Jahm détenus depuis un mois et demi. La libération, ordonnée par le président Sâlih, serait intervenue grâce à une médiation de Muhammad Nâjî al-Ghâdir, cheikh de la tribu des Khawlân.

26717 septembre

268Conformément aux accords sécuritaires passés entre les deux pays, le Yémen extrade huit Saoudiens vers leur pays d'origine. Il s'agit de huit suspects de terrorisme, parmi lesquels `Abd al-Rahmân al-Ghamdî, impliqué dans les attentats du 12 mai à Riyad.

269Le Premier ministre espagnol José María Aznar téléphone au président Sâlih pour revenir sur la condamnation pour terrorisme de Nabil Manakli, un citoyen espagnol originaire de Syrie, accusé d'espionnage au profit de l'Arabie Saoudite.

27020 septembre

271`Alî `Abd Allâh Sâlih reçoit John Abizaid, chef du commandement central américain (Centcom).

272Le roi Juan Carlos d'Espagne serait parvenu à convaincre `Alî `Abd Allâh Sâlih de suspendre l'exécution de Nabil Manakli.

27321 septembre

274Visite du Premier ministre `Abd al-Qâdir Bâ Jammâl au Qatar, qui se rallie à l'initiative yéménite de réforme de la Ligue arabe.

27522 septembre

276Le rédacteur en chef du journal Al-Ra'y al-`âmm, Kamâl al-`Ulufî, est victime d'une tentative d'assassinat.

27722 et 29 septembre

278Le journal Al-Nâs publie successivement deux communiqués contradictoires signés al-Qâ`ida. Le premier communiqué propose une trêve au Yémen et félicite `Alî `Abd Allâh Sâlih pour sa « sagesse », le second dément le premier, accusant Al-Nâs « d'être la propriété de ceux qui ont vendu leur foi et qui cherchent à poignarder al-Qâ`ida dans le dos » et `Alî `Abd Allâh Sâlih de faire partie des « dirigeants arabes collaborateurs ».

27924 septembre

280L'Arabie Saoudite extrade neuf Yéménites, dont deux sont suspectés d'être liés à l'attaque du Limburg.

281Amnesty International publie un rapport sur la situation des Droits de l'homme au Yémen, intitulé The Rule of Law Sidelined in the Name of Security. Le rapport met en évidence de nombreux reculs dans ce domaine. Il les impute à la politique « antiterroriste » du gouvernement yéménite, et en particulier aux pressions exercées en ce domaine par les États-Unis.

28230 septembre

283Selon le journal Al-Balâgh, l'organisation al-Qâ`ida au Yémen a subi une restructuration stratégique, notamment par la fusion de cinq groupes (le Jihâd yéménite, l'armée Aden-Abyan, le Jihâd égyptien, l'Organisation des descendants des compagnons du Prophète dans la péninsule Arabique et al-Da`wa al-salafiyya en Algérie). La nouvelle organisation issue de cette fusion « est baptisée al-Qâ`ida al-Jihâd, une organisation internationale de lutte contre les sionistes et les croisés ». Elle menace de « liquider physiquement le Premier ministre `Abd al-Qâdir Bâ Jammâl et d'autres hauts responsables yéménites […], ainsi que de viser les intérêts occidentaux ».

284Selon les journaux Al-Ra'y al-`âmm et Al-Ayyâm, le ministère des Waqf recrute une trentaine de prédicateurs étrangers pour remplacer les prédicateurs extrémistes. Le ministère des Waqf dément et précise que ces prédicateurs ne feront que participer à des stages de formation.

285Octobre

2862 octobre

287Dans une interview à Reuters, le Premier ministre `Abd al-Qâdir Bâ Jammâl accuse les États-Unis d'avoir des exigences « totalement impossibles » à réaliser pour un pays aussi pauvre que le Yémen. « Ils exigent tant de nous, comme de sécuriser nos immenses frontières et nos côtes. Mais nous sommes un pays pauvre et nous ne recevons presque rien […]. Les États-Unis ne peuvent pas continuer cette politique sans une coopération plus étroite avec les pays concernés, comme le Yémen. Il s'agit de pays pauvres, qu'ils doivent aider à se développer pour combattre le terrorisme […]. Il est très difficile de savoir exactement qui sont ces personnes [les terroristes] et combien elles sont, car beaucoup d'entre elles font partie de cellules dormantes […]. Regardez [cette situation] qui n'a pas cessé, deux ans après le 11 Septembre, en Iraq et en Afghanistan. En dépit de toute leur technologie, de leurs soldats, de l'activité de la CIA et du FBI, [les Américains] ne savent pas qui sont les agresseurs ni ou se trouve Ibn Lâdin. Pourquoi demandent-ils au Yémen quelque chose d'absolument impossible ? »

288Haytham Qâsim Tâhir, ancien ministre de la Défense et membre éminent du PSY, rentre au pays au terme de dix années d'exil.

2894 octobre

290Dans un entretien accordé à Al-Wahda, le juge Hamûd al-Hitâr remet en cause les informations faisant état d'une restructuration d'al-Qâ`ida au Yémen. Selon lui, ceux qui diffusent de telles informations chercheraient « à causer le chaos et la confusion. Cela peut être lié à la volonté du Président de juger les suspects de terrorisme et de libérer certains détenus. Toutes les informations récentes font référence à un groupe qui n'est pas identifié. Aucun nom, aucune signature et aucun sceau n'ont été confirmés ».

291Visite à Sanaa de William Burns, émissaire américain pour le Proche-Orient. En réaction aux propos du Premier ministre yéménite, il déclare : « Je désapprouve respectueusement le Premier ministre lorsqu'il dit que nous n'agissons pas assez sur le plan économique […]. Il est de votre intérêt d'avoir des frontières sûres, il est de votre intérêt de combattre les extrémistes violents qui menacent votre économie et la sécurité de vos citoyens. »

2925 octobre

293La police interpelle dans la province d'Aden et à Sanaa huit hommes soupçonnés de préparer des actes terroristes contre des cibles yéménites et occidentales.

2946 octobre

295Trois personnes sont tuées et quatorze blessées sur le chantier de la Grande Mosquée du Président, dans le sud de Sanaa, après qu'une mini-tornade a fait s'effondrer un échafaudage.

2967 octobre

297Le Yémen obtient une aide européenne de 92 millions d'euros destinée à des projets de développement et de réformes économiques pour la période 2003-2006.

29812 octobre

299L'opposition publie un communiqué pour réclamer plus de transparence au sujet de la coopération yéméno-américaine.

30013 octobre

301Le Parti socialiste yéménite s'indigne contre une fatwâ qualifiant d'infidèle Yâsîn Sa`îd Nu`mân, un membre éminent du parti, récemment revenu des Émirats arabes unis après dix ans d'exil. La fatwâ serait le fait de groupes de l'université al-Îmân.

302Libération de Khâlid `Abd al-Nabî, chef de l'armée Aden-Abyan. Sa mort avait été annoncée à la suite des affrontements du mois de juin mais il semblerait qu'il se soit en réalité rendu aux autorités après une médiation. Sa libération intervient après qu'il a promis d'abandonner la violence et l'extrémisme, en échange de postes pour ses hommes et lui.

30314 octobre 2003

304Tension dans les relations Yémen - États-Unis.

305Le président `Alî `Abd Allâh Sâlih, lors de son discours à l'occasion de la fête du 14 Octobre, déclare que le Yémen combat le terrorisme de la manière qu'il juge convenable. Le Yémen reproche aux États-Unis de ne pas tenir leurs promesses en matière d'aide au développement.

30619 octobre

307Arrestation de Ghânim al-Malkî, un Saoudien suspecté d'être lié à al-Qâ`ida, alors qu'il venait de rentrer illégalement au Yémen au poste frontière de Harad.

30820 octobre

309L'Institut national démocratique américain annonce qu'il va remettre son rapport sur les élections d'avril. Il se félicite de nets progrès dans la gestion du scrutin et l'enregistrement des votants, mais regrette de nombreux reculs. Il s'inquiète de l'idée d'accorder davantage de pouvoir au conseil consultatif de la Shûra, une assemblée dont les membres ne sont pas élus.

31022 octobre

311Départ de quelque 250 réfugiés somaliens, parmi un millier qui auraient décidé de rentrer dans leur pays. Le retour est supervisé par le HCR.

31224 octobre

313Le Gouvernement signe un accord de concession de la zone franche d'Aden avec la firme Yeminvest.

31426 octobre

315Le conseil des ministres ratifie le budget de l'État pour 2004.

316Six morts et un blessé grave dans des affrontements entre tribus du Jawf.

31727 octobre

318Une personne est tuée et deux autres sont sérieusement blessées lors d'affrontements entre zaydites et salafistes pour le contrôle d'une nouvelle mosquée à Dhamâr.

31928 octobre

320Un citoyen yéménite, Mu`ammar Awwama, est inculpé à Beyrouth pour participation à une entreprise terroriste.

32129 octobre

322Six morts et trois blessés dans des affrontements entre les Marâzîq et les Âl Sayda, deux clans de la tribu de Daham dans la gouvernorat de Ma'rib. Les deux clans sont en conflit depuis trois ans.

32330 octobre

324Un rapport de l'UNICEF évalue à 30 000 le nombre d'enfants vivant dans les rues du Yémen.

325Novembre

3261er novembre

327Les ministres des Affaires étrangères du Yémen, du Soudan et de l'Éthiopie se rencontrent à Sanaa. Il s'agit d'une réunion préparatoire au sommet présidentiel prévu à Addis-Abeba à la fin du mois de décembre, qui devra fixer le cadre légal du rassemblement et envisager un rapprochement avec Djibouti.

3283 novembre

329Cent cinquante personnes suspectées d'avoir des liens avec al-Qâ`ida et réfugiées en Iran sont renvoyées dans leurs pays. Parmi elles, six Yéménites rejoignent Sanaa, tandis que sept autres sont remises aux autorités de Rabat, qui les accusent d'être impliquées dans des activités terroristes sur le territoire marocain.

3305 novembre

331Le président Sâlih reçoit Robert Mueller, directeur du FBI.

3327 novembre

333À l'UNESCO, à Paris, le patrimoine musical yéménite et le chant de Sanaa sont inscrits au patrimoine oral et immatériel de l'humanité.

33413 novembre

335La Haute Cour constitutionnelle allemande rejette l'appel d'al-Mu'ayyad et de son compagnon, dont les avocats estimaient qu'ils pourraient subir des traitements inhumains en cas d'extradition vers les États-Unis.

336Le ministre des Affaires étrangères yéménite déclare que « le Yémen maintient sa position et rejette l'extradition du cheikh al-Mu'ayyad vers les États-Unis. Les autorités yéménites poursuivent leurs contacts avec les autorités allemandes pour éviter l'extradition […] illégale et contraire au droit international ». Il annonce qu'en cas d'extradition, le Yémen pourrait saisir la Cour européenne des Droits de l'homme.

33716 novembre

338Sur la base de recommandations des clercs chargés de modérer les détenus dans leur foi, `Alî `Abd Allâh Sâlih ordonne la libération de quatre-vingt-douze membres présumés d'al-Qâ`ida et de l'armée Aden-Abyan. Selon certaines sources, la liste comprenait initialement 150 noms, mais aurait été abrégée sur demande des États-Unis.

33917 novembre

340Le bureau du procureur en charge de l'enquête sur les attentats du USS Cole, du Limburg et de l'hélicoptère de la Hunt Oil, attaqué à son décollage de l'aéroport de Sanaa en 2002, annonce avoir terminé son enquête. Des sources judiciaires annoncent que le procès devrait se tenir dans les semaines suivantes.

34119 novembre

342Cinq morts et trois blessés près de Ma'rib au cours de heurts entre l'armée et les tribus. Les tribus reprochent aux forces gouvernementales d'être intervenues dans leurs affaires internes. « Nous avons nos propres règles, notre propre style de vie et nos propres manières de régler nos conflits. Nous voulons que le Gouvernement ne se mêle pas de nos affaires. »

343Ces affrontements interviennent au moment où `Alî `Abd Allâh Sâlih tente de reprendre en main les régions du Jawf, de Shabwa et de Ma'rib. Douze mille hommes supplémentaires auraient été déployés dans ces régions.

34424 novembre

345Début d'une polémique entre les médias et le Gouvernement, au sujet d'un projet de loi qui s'attaquerait à l'indépendance journalistique en réduisant les recettes publicitaires.

34625 novembre

347Arrestation à Sanaa de Hamdî al-Ahdal, alias Abû `Âsim al-Makkî. Al-Ahdal est considéré comme l'un des cerveaux des attaques du Limburg et du USS Cole.

348Décembre

3494 décembre

350`Alî Ahmad al-Rassâs, gouverneur de Shabwa, est blessé dans une embuscade non loin d'al-Baydâ', sa ville natale. Son frère est tué dans l'attaque.

3515 décembre

352Le conseil du Commonwealth, réuni à Abuja, rejette officiellement la demande d'adhésion du Yémen. La candidature tirait argument de l'ancien statut colonial du Yémen du Sud.

3537 décembre

354À Buffalo, dans l'État de New York, Mukhtâr al-Bakrî, citoyen yéméno-américain de vingt-trois ans, est condamné à dix ans de prison pour avoir participé à des entraînements d'al-Qâ`ida en Afghanistan.

3558 décembre

356Trois femmes et un jeune garçon sont tués dans l'explosion d'une mine dans un village proche de Ma'rib.

357Un groupe se désignant comme « la branche d'al-Qâ`ida au Yémen » revendique l'attaque dont a été victime le gouverneur de Shabwa le 4 décembre.

3588 au 11 décembre

359Placé sous les hospices du président `Alî `Abd Allâh Sâlih, un important colloque est organisé à Hodeïda sur « la mer Rouge au tournant du millénaire ».

36012 décembre

361Un groupe armé enlève le fils d'un important chef militaire, al-Thafîf, dans sa région de Ma'rib.

36213 décembre

363Treize juges accusés de complaisance à l'égard de la corruption sont démis par la Cour suprême.

36414 décembre

365La Public Telecommunication Corporation (PTC) et France Télécom signent un accord concédant pour cinq ans à l'opérateur français la gestion de TeleYemen.

36615 décembre

367En quelques jours, trois Occidentaux sont poignardés près de la place al-Tahrîr à Sanaa.

36824 décembre

369Deux citoyens britanniques, Sarmad Ahamd et Shahid Bat, sont libérés après avoir purgé à Aden leur peine de cinq ans d'emprisonnement pour participation à des opérations terroristes.

37029 décembre

371À Addis-Abeba, début d'un sommet tripartite entre le Yémen, l'Éthiopie et le Soudan. « Comme nous l'avons déjà dit, et nous le répétons encore une fois, ce rassemblement n'est pas refermé sur lui-même et ne vise personne. Il est ouvert à tous les États de la région qui souhaitent y adhérer», déclare `Alî `Abd Allâh Sâlih.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marc Dugas, « Chronologie du Yémen 2003 », Chroniques yéménites [En ligne], 11 | 2003, mis en ligne le 30 décembre 2003, consulté le 26 juin 2016. URL : http://cy.revues.org/152

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Logo Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman
  • Logo Ministère des Affaires étrangères et européennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org