Navigation – Plan du site
Hommages

Alfred Felix Landon Beeston (1911-1995)

Alfred Felix Landon Beeston

Texte intégral

Autobiographie

1Né le 23 février 1911, c'est au Collège de Westminter que je fis mes études secondaires, avec une formation approfondie en latin et en grec. A temps perdu j'appris tout seul l'allemand, afin de pouvoir pratiquer dans cette langue un travail d'érudition ; j'acquis de la même façon des notions d'arabe. Toujours enclin à opter pour l'insolite, l'exotique, j'avais songé, il fut un temps, à me lancer dans le sanscrit ou le chinois ; mais je ne puis aujourd'hui me rappeler ce qui, finalement, m'a conduit à choisir l'arabe. A l'âge de 14 ans, les inscriptions sudarabiques du British Museum me fascinèrent ; elles se trouvaient, à l'époque, dans une pièce jouxtant la galerie des Antiquités égyptiennes ; cette dernière était toujours la grande attraction des visiteurs, et jamais personne, excepté moi-même, ne s'attardait dans la pièce consacrée à l'Arabie du Sud ; pour ma part, c'était le fait que personne d'autre n'y trouvât d'intérêt qui m'attirait. Je passais des heures à recopier les inscriptions, et grâce à l'appendice de H. Muller dans "Sacred City of the Ethiopians" de Bent, je fus capable de déchiffrer l'alphabet et d'identifier un ou deux mots, mais, naturellement, les textes dans leur ensemble m'échappaient.

2En octobre 1929, muni d'une bourse pour le Collège Christ Church d'Oxford, je commençai ma licence d'arabe avec le persan (puisqu'à l'époque il était obligatoire, à la Faculté des Langues Orientales, d'étudier une langue "mineure" parallèlement à la langue principale). Les étudiants avaient aussi la possibilité de prendre en option un sujet supplémentaire choisi parmi ceux d'une liste imposée. Je fus surpris et ravi de découvrir que le Professeur d'arabe, D.S. Margoliouth, s'intéressait au sudarabique (ayant publié quelques textes dans les Débats de la British Academy), et qu'il avait mis sur la liste des sujets à option l'épigraphie sudarabique, bien que personne jusque-là ne l'avait prise. L'intérêt que j'y portai il y a six ans se réveilla ; après ma licence, je m'attaquai à un doctorat de philosophie consacré à quelques inscriptions sabéennes. Je le soumis et l'obtins en 1937.

3Puisqu'à l'évidence il était pratiquement impossible de fournir les trois exemplaires de la thèse requis par l'Université, en utilisant le moyen habituel des copies au carbonne, car une bonne partie de la thèse était écrite en caractères exotiques, je décidai de la faire reproduire par lithographie ; cela étant, il fut aisé d'en faire rapidement d'autres copies que je distribuai en personne à ceux que je supposai être intéressés. A la mort des bénéficiaires, ces exemplaires s'infiltrèrent dans le marché du livre, la thèse se fraya un passage dans des bibliographies et continue, encore aujourd'hui, à être citée à l'occasion. C'est assez regrettable, car il n'y a plus grand-chose avec quoi je sois encore d'accord, du simple fait que depuis 1937, ces études ont été révolutionnées par l'énorme quantité d'inscriptions nouvelles (inconnues ou tout du moins non-publiées en 1937) et par la somme importante d'études faites à ce sujet, qui commencèrent à apparaître aux environs de 1950 et dans les années suivantes.

4Ce fut au Congrès International des Orientalistes, qui se tint à Leyde en 1931 et auquel j'assistai, que je rencontrai pour la première fois Gonzague Ryckmans. Je lui dois, ainsi qu'à Margoliouth, une immense dette pour ses encouragements et son aide bienveillante envers une personne qui était à cette époque un vrai novice mal dégrossi. Ce fut Gonzague Ryckmans qui, quelques années plus tard, recommenda à H. St. J.B. Philby de me confier la publication de quelques textes sudarabiques parmi ceux qu'il avait rassemblés au cours de ses voyages. Ils parurent dans une annexe de son livre Sheba's Daugthers (1939). Ce fut particulièrement gratifiant pour moi car c'était la première fois que je me trouvai confronté à un matériel jusqu'à présent non-publié ; j'avais cependant déjà fait paraître un article dans le Journal of the Royal Asiatic Society en 1937. Il traitait de deux inscriptions connues, GI 1210 (plus tard = RES 4176) et l'"inscription du sarcophage de Gizeh" (plus tard = RES 3427) ; cependant il vaut mieux oublier aujourd'hui ce que j'ai pu dire à l'époque au sujet de la première de ces inscriptions.

5Entretemps, j'avais, en 1935, accepté à Oxford un poste au Département Oriental de la Bibliothèque Bodleian. J'y restai jusqu'à la fin de 1940. Cette année-là j'intégrai l'armée comme lieutenant (plus tard capitaine) dans les Services Secrets. Au début du mois de janvier 1941, je pris la mer de Liverpool vers Suez (via le Cap), et après quelques jours au Caire j'allai en Palestine où je restai jusqu'au printemps 1946, date à laquelle je fus libéré de mes obligations militaires. Ce fut ma première expérience dans un environnement arabophone, ce qui engendra, au début de mon séjour en Palestine, deux aventures amusantes. A Haifa, dans un café arabe, j'engageai la conversation avec quelques jeunes étudiants qui me demandèrent où j'avais appris l'arabe ; lorsque je leur répondis à Oxford, ils me posèrent cette question : comment expliquer la grammaire de la fameuse citation :"ta 'addadati l-'asbabu wa l-mawtu wahidun". Heureusement, je fus capable de donner une réponse intégralement juste, en l'occurence que le wa est wa al-hal et son sahib est mawt ce qui doit être compris par taqdir de asbab ; donc, preuve de la bonne formation à Oxford ! La seconde fois, faisant partie d'un groupe plutôt bruyant qui accompagnait un ami à la gare de Lydda, nous croisâmes une bande d'écoliers du coin, et l'un d'entre eux me cria : "c'est de la bière ou du whisky que vous avez bu ?", et sans trop réfléchir je lui répliquai kilahuma ; toute la bande éclata de rire, car tout en connaissant cette expression à l'école, les gamins ne l'auraient bien sûr jamais employée eux-mêmes. Des années plus tard, il m'arriva d'être hélé dans une rue de Jaffa par un jeune homme avec un "Hello, Capitaine Kilahuma". Si j'avais acquis rapidement des notions de palestinien courant, ce bagage n'était pas suffisant (c'est le moins qu'on puisse dire) pour la tâche qui un jour m'incomba : en effet, on me demanda de calmer une violente altercation dans la cuisine du mess, où le cuisinier palestinien menaçait avec un couteau un marmiton soudanais.

6A mon retour à la Bodleian, en 1946, je trouvai la situation suivante : le Conservateur du Département Oriental étant décédé, j'avais été, pendant mon absence, nommé à sa place ; en outre, le poste était valorisé par l'adjonction d'un aide-bibliothécaire. Il me sembla alors avoir atteint le sommet de ma carrière, puisqu'il ne pouvait y avoir de promotion plus élevée que celle de Conservateur du Département Oriental à la Bibliothèque Bodleian. Je m'aperçus bientôt que le seul fait de me présenter "Dr Beeston, de la Bodleian" m'ouvrait les portes de toutes les bibliothèques du monde. Je me souviens en particulier d'un jour où, à la Bibliothèque Nationale de Paris, l'on m'apporta en moins de cinq minutes un manuscrit que je souhaitais consulter ; cette histoire paraît tout à fait incroyable à ceux auxquels je l'ai racontée.

7Réflexion faite, je crois que les services les plus durables que j'ai pu rendre à la bibliothèque sont, en premier lieu, d'avoir réalisé un catalogue supplémentaire sur les manuscrits perses acquis depuis 1900 ; en second lieu, j'ai contribué à l'obtention, pour le bénéfice de la bibliothèque, de quelques uns des manuscrits orientaux les plus importants acquis au cours de ces cinquante dernières années. Parmi ceux-ci par exemple, un manuscrit A.H. Druze du début du Vème siècle, en écriture "rhomboïdale", un curieux manuscrit en arabe hermétique, et le manuscrit Atkinson de Nizami "Layla Majnun" agrémenté de cinq exquises miniatures mogholes. Pour l'achat de ces manuscrits et de livres du même ordre, j'avais l'habitude d'aller moi-même aux ventes aux enchères de Sotheby, ce qui était considéré comme tout à fait remarquable par mes collègues du Département des Manuscrits orientaux et des Livres imprimés, qui toujours chargeaient un marchand de faire les commandes à leur place. Je ne sais si ma façon d'agir (le fait, par exemple, que les marchands m'aient ignoré) a contribué d'une manière ou d'une autre à obtenir, pour la bibliothèque, des prix incroyablement modestes.

8Au début des années 50, Joseph Schacht, maître de Conférences en arabe, quitta Oxford pour l'Amérique ; H.A.R. Gibb, alors professeur d'arabe, vint me voir et me parla avec insistance des problèmes que posait la recherche d'un successeur. Je l'écoutais avec attention, mais n'arrivais pas à imaginer quelle aide je pouvais apporter. L'idée, qu'il m'avait probablement suggéré de prendre le poste,.ne me traversa l'esprit que bien plus tard. Cependant, même si cela avait été son intention, je ne l'aurais certainement pas accepté à l'époque. J'avais le sentiment d'avoir encore beaucoup à faire à la bibliothèque, et changer de situation n'était pas une promotion, puisqu'un aide-bibliothécaire à la Bodleian gagnait le même salaire qu'un lecteur à l'Université (juste le grade précédant celui de Professeur).

9La situation s'avéra différente lorsqu'en 1955 Gibb démissionna pour rejoindre Harvard. A cette occasion, G.R. Driver, Professeur des Etudes Sémitiques, me contacta et me conseilla fermement de postuler pour la chaire d'arabe. J'acquiescai, non sans beaucoup d'hésitations. Mon expérience dans l'enseignement était très mince - quoiqu'en vérité, à plusieurs occasions, j'avais eu des élèves en sudarabique, parmi lesquels je suis fier de compter E. Ullendorff et A.J. Drewes - et j'avais bien conscience que mes connaissances en arabe étaient beaucoup moins vastes que celles de mes illustres prédécesseurs à la chaire. Je dois avouer qu'un motif fut pour moi décisif ; la chaire accordait d'office le titre d'associé au collège St John ; à cette époque ce n'était valable que pour les postes de Professeurs de faculté, et enseigner à l'Université, si le grade était inférieur à celui de Professeur, ne garantissait pas cet avantage. L'attraction qu'exerçait sur moi cette association, me conforta dans ma décision : rien dans ma carrière ne m'a procuré autant de plaisir et de satisfaction que le fait d'appartenir à cette association amicale et généreuse.

10En dépit des hésitations, je finis par poser ma candidature, par déférence envers l'exhortation de Driver ; mais je n'avais aucun véritable espoir de réussite, ni ne redoutais l'éventualité d'un échec, puisque j'étais si bien installé à la Bodleian. Lorsque j'appris ma nomination, ma première réaction fut quasiment un sentiment d'effroi ; je n'étais pas le seul car quelqu'un dans le Times critiqua la nomination d'un "simple administrateur" à la chaire d'arabe la plus prestigieuse du monde. Je suis toujours reconnaissant au Dr Ray Dawson, alors maître de Conférences en chinois à Durham, et actuellement à Oxford, d'avoir pris ma défense. Dans une lettre il exprimait sa surprise, s'étonnant qu'une carrière consacrée aux livres et aux manuscrits arabes ne fût pas considérée comme une référence suffisante pour obtenir la chaire.

11Sans doute aurais-je encore plus hésité, avant de m'embarquer dans ce qui fut pour moi une carrière tout à fait nouvelle, si j'avais su ce que me réservait l'avenir. Jusqu'en 1939 le nombre des étudiants à Oxford inscrits en arabe s'élevait à deux ou trois candidats par an, tout au plus ; et c'en fut ainsi pendant les années d'après-guerre et durant mes premières années d'exercice. Ce n'est qu'au début des années soixante que les chiffres tout à coup montèrent en flèche, de telle sorte qu'il devint assez fréquent d'avoir environ une douzaine de candidats par an. Malgré mon équipe de collaborateurs loyaux et dévoués, nous fûmes tous soumis à un dur régime, y compris moi-même. Néanmoins, je suis heureux d'avoir vécu cette expérience, car, quant à moi, j'ai découvert que l'enseignement était une formation inestimable pour la recherche : rien ne peut mieux mettre les idées au clair que d'être obligé de présenter des cours d'une façon compréhensible à des élèves qui débutent.

12Cela voulait dire que, menant tout de front, il ne me restait que bien peu de temps à consacrer à mes recherches en sudarabique. Je publiais un très grand nombre d'articles qui en même temps étaient de qualité variable. J'ai toujours été convaincu que dans une revue savante doivent y prendre place, non seulement des résultats de recherche définitifs, mais aussi un processus dialectique dans lequel des hypothèses peuvent être avancées et discutées, donc confirmées aussi bien que réfutées. L'ensemble de mes articles aurait désormais besoin d'un sérieux tri afin d'en sélectionner ce qu'on pourrait bien considérer comme une contribution toujours valable ; il vaut mieux oublier le reste.

13Au tout début de ma carrière de professeur, je n'ai produit que peu de chose concernant l'arabe à proprement parler, puisque mon temps se partageait essentiellement entre le train-train quotidien de l'enseignement et l'approfondissement de ma propre recherche. Ce n'est que les dernières années que j'ai publié de nombreux travaux dans ce domaine.

14Le règlement de l'Université oblige tout titulaire de poste universitaire à prendre sa retraite le 1er septembre suivant la date de ses soixante sept ans ; je me suis donc retiré en 1978. Bien que dégagé de mes fonctions d'enseignant, j'ai découvert que mes activités remplissaient tout le temps qui m'était imparti et bien davantage.

15Ce texte est paru en anglais dans C. Robin et M. Bâfaqîh (eds.), Sayhadica, Paris, Geuthner/CFEY, (1987), traduction : Brigitte du Puytison.

Articles et ouvrages (par ordre chronologique)

16J.H. Mordtmann und E. Mittwoch, Himjarische Inschriften in der staatlichen Museen zu Berlin (1932), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1936), pp. 169-171.

17G. Ryckmans, Les noms propres sud-sémitiques, I-III (1934-1935), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1936), pp. 513-515.

18Sabaean Inscriptions, Oxford, (1937), VIII+152 pp. ronéotées.

19"Two South Arabian inscriptions, some suggestions", Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1937), pp. 59-78.

20"The Philby collection of Old South Arabian inscriptions", Le Muséon, 51 (1938), pp. 311-333.

21"Appendix on the inscriptions discovered by Mr. Philby", H.St.B. J. Philby, Sheba's Daughters, being a record of travel in Southern Arabia, London (Methuen), (1939), pp. 441-446.

22"The Arabic version of Tatian's Diatessaron", Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1939), pp. 608-610.

23N.A. Faris, trad., The Antiquities of South Arabia... the 8th Book of al-Hamdani's al-Iklil (1938), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1941), pp. 53-56.

24"Two Shabwa inscriptions", Le Muséon, 60 (1947), pp. 51-55 et pl. I.

25"The ritual hunt. A study in Old South Arabian religious practice", Le Muséon, 61 (1948), pp. 183-196.

26"East and West in Sabaean inscriptions", Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1948), pp. 177-180.

27"The oracle sanctuary of Jar al-Labba", Le Muséon, 62 (1949), pp. 207-228.

28"Darwish Ashraf", Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1950), pp. 15-19.

29"Idrisi's account of the British Isles", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 13 (1950), pp. 265-280.

30"A Sabaean boundary formula", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 13, 1949-1951, (1949), pp. 1-3.

31"Notes on Old South Arabian lexicography", I et II, Le Muséon, 63 (1950), pp. 53-57 et 261-268.

32"Angels in Deuteronomy 33", The Journal of Theological Studies (Oxford), n.s. 2 (1951), pp. 30-31.

33"Notes on Old South Arabian lexicography", III, Le Muséon, 64 (1951), pp. 127-132.

34"Phonology of the Epigraphic South Arabian unvoiced sibilants", Transactions of the Philological Society, (1951), pp. 1-26.

35"A Sabaean penal law", Le Muséon, 64 (1951), pp. 305-315.

36Répertoire d'épigraphie sémitique, VII/3, Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1951), p. 196.

37A. Van Den Branden, Les inscriptions thamoudéennes, (1950), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1951), pp. 195-196.

38"Notes on Old South Arabian lexicography", IV, Le Muséon, 65 (1952), pp. 139-147.

39"Four Sabaean texts in the Istanbul Archaeological Museum", Le Muséon, 65 (1952), pp. 271-283 et 3 pl.

40"Old South Arabian antiquities", Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland,(1952), pp. 20-23 et pl. II-IV.

41"The so-called Harlots of Hadramaut", Oriens, 5 (1952), pp. 16-22.

42M. Tawfik, Les monuments de Ma'in (1951), Bibliotheca orientalis, 9 (1952), pp. 39-40.

43J. Ryckmans, L'institution monarchique en Arabie méridionale avant l'islam (1951), Bibliotheca orientalis, 9 (1952), pp. 214-216.

44"The Atkinson Laila Majnun", Bodleian Libr. Record, 4 (1952), pp. 63-66.

45"The Marsh manuscript of Appolonius' Conica", Bodleian Libr. Record, 4 (1952), pp. 76-77.

46"Notes on Old South Arabian lexicography", V, Le Muséon, 66 (1953), pp. 109-122.

47"Remarks on the Hadrami inscription Jamme 402", Orientalia, n.s. 22 (1953), pp. 416-417.

48A. Jamme, Pièces épigraphiques de ؛eid bin 'Aqil (1952), Le Muséon, 66 (1953), pp. 174-179.

49Kh. Y. Nami, Les monuments de Ma'in (Yémen). Etude épigraphique et philologique ( 1952) Bibliotheca orientalis, 10 (1953), pp. 199-201.

50"An important Christian Arabic manuscript in Oxford", Orientalia Chr. Periodica, (1953), pp. 197-205.

51."Notes on Old South Arabian lexicography", VI, Le Muséon, 67 (1954), pp. 311-322.

52"Notes on the Mureighan inscription", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 16 (1954), pp. 389-392.

53"Problems of Sabaean chronology", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 16 (1954), pp. 37-56.

54"A Safaitic hunting scene", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 16 (1954), p. 592.

55"Sculptures and inscriptions from Shabwa", Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1954) pp. 43-62 et pl. XVIII-XXII, en collaboration avec W.L. Brown.

56A. Fakhry, An Archaeological Journey to Yemen, I-III (1951-1952), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 16 (1954), p. 395-397.

57"The ''Ali ibn Shah' preface to Kalilah wa Dimnah", Oriens, 7 (1954), pp. 81-84.

58"The 'Ta'lab lord of pastures' texts", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 17 (1955), pp. 154-156.

59Catalogue of... Additional Persian Manuscripts <in the Bodleian Library>, Oxford University Press, (1955).

60Epigraphic South Arabian Calendars and Dating, London (Luzac), (1956), 47 pp.

61H. von Wissmann und M. Hofner, Beitrنge zur historischen Geographie des vorislamischen Südarabien (1953), Archiv für Orientforschung, 17 (1956), pp. 161-166.

62W. Caskel, Entdeckungen in Arabien (1954), Orientalia, n.s. 25 (1956), pp. 292-302.

63E. Ullendorff, The Semitic Languages of Ethiopia (1955), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1956), pp. 100-101.

64"An ancient Druze manuscript", Bodleian Libr. Record, 5 (1956), pp. 186-190.

65"The position of women in pre-Islamic South Arabia", Proceedings of the Twenty-Second Congress of Orientalists, held in Istanbul September 15th to 22nd, 1951, edited by Zeki Velidi Togan, vol. II :

66Communications, Leiden, (1957), pp. 101-106.

67A. Guillaume, The Life of Muhammad, a Translation of Ishaq's Sirat (1955), The Journal of Theological Studies (Oxford), n.s. 8 (1957), p. 218.

68D.S. Rice, The Unique Ibn al-Bawwab ms. in the Chester Beatty Library (1955), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1957), p. 118.

69."The Hebrew verb ·pt", Vetus Testamentum, 8 (1958), pp. 216-217.

70"The syntax of the adjective in Old South Arabian : Remarks on Jamme's theory", Journal of Semitic Studies, 3 (1958), pp. 142-145.

71. J. Ryckmans, La persécution des chrétiens himyarites au sixième siècle (1956), Bibliotheca orientalis, 15 (1958), pp. 63-64.

72."Makhtût tibbi farid bi-Oksford", Revue de l'Inst. des mss. arabes, 4 (1958), pp. 345-346.

73The Mercantile Code of Qataban (Qahtan, Studies in Old South Arabian Epigraphy, Fasc. 1), London (Luzac), (1959), 16 pp.

74"Two middle Sabaean votive texts", Bibliotheca orientalis, 16 (1959), pp. 17-18.

75W. Leslau, Ethiopic and South Arabian Contributions to the Hebrew Lexicon (1958), Orientalia, n.s. 28 (1959), pp. 106-108.

76J. Pirenne, Paléographie des inscriptions sud-arabes, I (1956), Bibliotheca orientalis, 16 (1959), pp. 76-79.

77J. Pirenne, La Grèce et Saba (1955), Bibliotheca orientalis, 17 (1960), p. 199.

78F.V. Winnett, Safaitic Inscriptions from Jordan (1957), Archiv für Orientforschung, 19 (1960), pp. 184-185.

79A.J. Arberry, The Chester Beatty Library, a Catalogue of the Persian mss. and Miniatures, vol. 1 (1959), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 23 (1960), pp. 401-402.

80A Descriptive Grammar of Epigraphic South Arabian, London (Luzac), (1962), VII+80 pp.

81. "Epigraphic and archaeological gleanings from South Arabia", Oriens antiquus, 1 (1962), pp. 41-52 et pl. X.

82"Arabian sibilants", Journal of Semitic Studies, 7 (1962), pp. 222-233.

83C. Rathjens, Sabaeica. II. Die unlokalisierten Funde, Oriens, 15 (1962), pp. 453-455.

84A. Van Den Branden, Histoire de Thamoud (1960), Bibliotheca orientalis, 19 (1962), p. 172.

85." An Arabic Hermetic manuscript", Bodleian Libr. Record, 7 (1962), pp. 11-23.

86A.J. Arberry, The Chester Beatty Library, a catalogue of the Persian mss. and Miniatures, vol. 2 (1960), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 25 (1962), pp. 414.

87O. Lofgren, éd., al-Hamdani, Südarabisches Mu·tabih (1953) ; id., al-Hamdani, al-Ikll, erstes Buch (1954), Oriens, 15 (1962), pp. 444-445.

88W. Reuschel, Al-Khalil ibn Ahmad, der Lehrer Sibawaihs, als Grammatiker (1959), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 25 (1962), pp. 243-247.

89J.A. Haywood, H.M. Nahmad, A New Arabic Grammar of the Written Language (1962), Journal of Semitic Studies, 8 (1963), pp. 284-294.

90A.J. Arberry, The Chester Beatty Library, a Catalogue of the Persian mss. and Miniatures, vol. 3 (1962), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 27 (1964), p. 227.

91A. Grohmann, Expédition Philby-Ryckmans-Lippens en Arabie, 2ème partie, Textes épigraphiques, tome 1 : Arabic Inscriptions (1962), Bibliotheca orientalis, 21 (1964), pp. 96-98.

92"Items of Arabic lexicography", Arabic and Islamic Studies in Honor of H.A.R. Gibb, Leiden, (1965), pp. 103-107.

93R.L. Clevland, An Ancient South Arabian Necropolis (1965), Journal of Semitic Studies, 11 (1966), pp. 270-271.

94"Addenda" to A.K. Irvine, "Homicide in pre-Islamic South Arabia", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 30 (1967), pp. 291-292.

95"The 'Men of the tanglewood' in the Qur'an", Journal of Semitic Studies, 13 (1968), pp. 253-255.

96Written Arabic, an Approach to the Basic Structures, Cambridge University Press, (1968).

97"A Sabaean trader's misfortunes", Journal of Semitic Studies, 14 (1969), pp. 227-230.

98Arabic Historical Phraseology, Supplement to Written Arabic, Cambridge University Press, (1969).

99. A. Grohmann, Arabische Palنographie, 1. Teil (1967), Bibliotheca orientalis, 26 (1969), pp. 249-250.

100W.G. Oxtoby, Some Inscriptions of the Safaitic Beduin (1968), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1970), pp. 219-221.

101The Arabic Language Today (Coll. Modern Languages), London (Hutchinson), (1970).

102The Labakh Texts (with Addenda to 'The Mercantile Code of Qataban') (Qahtan, Studies in Old South Arabian Epigraphy, Fasc. 2), London (Luzac), (1971), 20 pp. et 1 pl.

103"Functional significance of the Old South Arabian 'town'", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, held at the Middle East Center, Cambridge, 1970, (1971), pp. 26-28.

104A. Murtonen, Early Semitic, a Diachronic Enquiry (1967), Journal of Semitic Studies, 16 (1971), pp. 84-86.

105D. Cohen, Etudes de linguistique sémitique et arabe (1970), Journal of Semitic Studies, 16 (1971), pp. 115-117.

106C. Pellat, Life and Works of Jahiz, trad. (1969), Jnl. Ar. Lit., 2, (1971), pp. 195-197.

107"Kingship in Ancient South Arabia", Journal of Economic and Social History of the Orient, 15 (1972), pp. 256-268.

108"The Minaean texts from al-'Ula", Bulletin N° 10 of the Institute of Archaeology, University of London, (1972), pp. 52-54.

109"Notes on Old South Arabian lexicography", VII, Le Muséon, 85 (1972), pp. 535-544.

110"Pliny's Gebbanitae", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, held at the Oriental Institute, Oxford, 1971, (1972), pp. 4-8.

111"Sabaean marginalia", <1>, Annali dell'Istituto Orientale di Napoli, 32 (n.s. 22) (1972), pp. 394-400.

112A. Jamme, Sabaean Inscriptions from Mahram Bilqis (Marib) (1962), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 35 (1972), pp. 349-353.

113T. Fahd, Le panthéon de l'Arabie centrale à la veille de l'hégire (1968), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1972), pp. 149-150.

114"The genesis of the maqamat genre", Jnl. Ar. Lit., 3, (1972), pp. 1-12.

115H. Gنtje, Koran und Koranexegese (1971), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 35 (1972), pp. 627-628.

116H.S. Karmi, Al-Manar, an English-Arabic Dictionary (1970), Middle Eastern Studies, 8 (1972), pp. 434-435.

117A.M.A. Maktari, Water Rights and Irrigation Practices in Lahj (1971), Journal of Semitic Studies, 17 (1972), pp. 290-291.

118R. Paret, Der Koran, Kommentar und Konkordanz (1971), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 35 (1972), pp. 137-138.

119"The heart of Shanfara", Journal of Semitic Studies, 18 (1973), pp. 257-258.

120"Ships in a Quranic simile", Jnl. Ar. Lit., 4 (1973), pp. 94-96.

121P.A. Mackay, Certificates of Transmission on a ms. of the Maqamat of Hariri (1971), Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1973), p. 56.

122"Notes on Old South Arabian lexicography", VIII, Le Muséon, 86 (1973), pp. 443-453.

123"New light on the Himyarite calendar", Arabian Studies, 1 (1974), pp. 1-6.

124"Sabaean Marginalia", II, Annali dell'Istituto Orientale di Napoli, 34, (n.s. 24), (1974), pp. 421-428.

125"What did Anah see", Vetus Testamentum, 24 (1974), pp. 109-110.

126G. Garbini, Le lingue semitiche studi di storia linguistica (1972), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 37 (1974), pp. 448-449.

127"Embedding of the theme-predicate structure in Arabic", Language, 50 (1974), pp. 474-477.

128"Parallelism in Arabic prose", Jnl. Ar. Lit., 5 (1974), pp. 135-146.

129W. Diem, Skizzen jemenitischer Dialekte (1971), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 37 (1974), pp. 686-687.

130A. Grohmann, Arabische Palنographie, 2. Teil (1971), Bibliotheca orientalis, 30 (1974), p. 489.

131M.K. Omar, The Acquisition of Egyptian Arabic as a Native Language (1973), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 37 (1974), pp. 687-689.

132"The Quaestiones Bartholomae", The Journal of Theological Studies (Oxford), n.s. 25 (1974), pp. 124-128.

133"Epigraphic South Arabian auxiliaries", Journal of Semitic Studies, 20 (1975), pp. 191-192.

134"The Himyarite problem", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 5 (1975), pp. 1-7.

135"Notes on Old South Arabian lexicography", IX, Le Muséon, 88 (1975), pp. 187-198.

136"The Realm of King Yusuf (Dhu Nuwas)", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 38 (1975), pp. 124-126.

137G. Garbini (ed.), Iscrizioni sudarabiche, vol. 1 : Iscrizioni minee (1974), Journal of Semitic Studies, 20 (1975), pp. 266-270.

138"The game of maysir and some modern parallels", Arabian Studies, 2 (1975), pp. 1-6.

139"Some features of Modern Standard Arabic", Journal of Semitic Studies, 20 (1975), pp. 62-68.

140W.R. Polk, trad., Labid, the Golden Ode (1974), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 38 (1975), p. 431.

141Warfare in Ancient South Arabia (2nd.-3rd. centuries A.D.) (Qahtan, Studies in Old South Arabian Epigraphy, Fasc. 3), London (Luzac), (1976), 72 pp.

142"A disputed Sabaic 'relative' pronoun", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 39 (1976), pp. 421-422.

143"The location of KTL", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 6 (1976), pp. 5-7.

144"Notes on Old South Arabian lexicography", X, Le Muséon, 89 (1976), pp. 407-423.

145"The settlement at Khor Rori", The Journal of Oman Studies, 2 (1976), pp. 39-42 (paru en 1977).

146"An experiment with Labid", Jnl. Ar. Lit., 7 (1976), pp. 1-6.

147M.H. Bakalla, Bibliography of Arabic Linguistics (1975), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 39 (1976), pp. 657-658.

148P. Cachia, The Monitor, a Dictionary of Arabic Grammatical Terms (1974), Middle Eastern Studies, 12 (1976), pp. 112-113.

149U. Mosel, Die syntaktische Terminologie bei Sibawaih (1975), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 39 (1976), pp. 648-653.

150"On the correspondance of Hebrew {·} to ESA {s2}", Journal of Semitic Studies, 22 (1977), pp. 50-57.

151. "Theocracy in the Sayhad culture", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 7 (1977), pp. 5-10.

152Samples of Arabic Prose in its Historical Development, Oxford University Press for the James Mew Fund, (1977).

153. Selections from the poetry of Ba··ar (ed., tr. and comm.), Cambridge University Press, (1977).

154"Notes on a Middle Arabic 'Joseph' poem", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 40 (1977), pp. 287-296.

155"The Epigraphic South Arabian dictionary project", Raydan, 1 (1978), pp. 23-26 (résumé en langue arabe : p. 58 en pagination arabe).

156"Epigraphic South Arabian nomenclature", Raydan, 1 (1978), pp. 13-21 (résumé en langue arabe : pp. 57-58 en pagination arabe).

157"A Minaean market code", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 41 (1978), pp. 142-145.

158"Notes on Old South Arabian lexicography", XI, Le Muséon, 91 (1978), pp. 195-209.

159"Temporary marriage in pre-Islamic South Arabia", Arabian Studies, 4 (1978), pp. 21-25.

160"Coordination in Literary Arabic", Mélanges de l'Université Saint Joseph, 48 <1973/74>, (1978), pp. 167-174.

161"A Gospel echo in Arabic poetry", Jnl. Ar. Lit., 9 (1978), pp. 41-42.

162"Some points of Arabic syntax", Journal of Semitic Studies, 23(1978), pp. 56-63.

163"The Hasaean tombstone J 1052", The Journal of the Ancient Near Eastern Society of Columbia University, 11 (1979), pp. 17-18.

164"Hebrew ·ibbolet and ·obel", Journal of Semitic Studies, 24 (1979), pp. 175-177.

165"Nemara and Faw", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 42 (1979), pp. 1-6.

166"Some Features of social structure in Saba", Studies in the History of Arabia, volume I : Sources for the History of Arabia. Proceedings of the First International Symposium on Studies in the History of Arabia, 23rd.-28th. of April 1977, University of Riyadh, Ed. A.M. Abdalla et alii, Part 1, Riyadh University Press, (1979), pp. 115-123 (paru en 1981).

167"South Arabian alphabetic letter order", Raydan, 2 (1979), pp. 87-88 (résumé en langue arabe : p. 29 en pagination arabe).

168"Studies in Sabaic lexicography", I, Raydan, 2 (1979), pp. 89-100 (résumé en langue arabe : pp. 30-33 en pagination arabe).

169"Some observations on Greek and Latin data relating to South Arabia", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 42 (1979), pp. 7-12.

170R.C. STeiner, The Case of Fricative-Laterals in Proto-Semitic (1977), Journal of Semitic Studies, 24 (1979), pp. 265-267.

171R.Y. Ebied M.J.L. Young, The Story of Joseph in Arabic Verse (1975), Orientalistische Literaturzeitung, 74 (1979), col. 565.

172"The authorship of the Adulis throne text", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 43 (1980), pp. 453-458.

173"The South Arabian collection of the Wellcome Museum in London", Raydan, 3 (1980), pp. 11-16 (résumé en langue arabe : pp. 31-32 en pagination arabe).

174"Studies in Sabaic lexicography", II, Raydan, 3 (1980), pp. 17-26 (résumé en langue arabe : pp. 33-39 en pagination arabe).

175."Textual and interpretational problems of CIH 522 (BM 102457)", Raydan, 3 (1980), pp. 27-29 (résumé en langue arabe : pp. 41-42 en pagination arabe).

176The Epistle on Singing-Girls of Jahiْ, Warminster (Aris and Phillips), (1980).

177"'Alqamah and Bravmann", Jnl. Ar. Lit., 11 (1980), pp. 32-35.

178"Notes on Old South Arabian lexicography", XII, Le Muséon, 94 (1981), pp. 55-73.

179"Old South Arabian era datings", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 11 (1981), pp. 1-5.

180"A further note on the Nemara inscription", Al-Abhath, 29 (1981), pp. 3-5.

181"Two epigraphic South Arabian roots : HY' and KRB", al-Hudhud, Festschrift Maria Hِfner zum 80. Geburtstag, herausgegeben von Roswitha G. Stiegner, Karl-Franzens Universitat Graz, (1981), pp. 21-34.

182"Miscellaneous epigraphic notes", Raydan, 4 (1981), pp. 9-28 (résumé en langue arabe : pp. 59-66 en pagination arabe).

183G.W.B. Huntingford (ed. & transl.), The Periplus of the Erythraean Sea (1980), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 44, (1981), pp. 353-358.

184"A medieval 'otherwise' idiom", Zeitschr. f. ar. Ling., 6 (1981), pp. 69-70.

185"Some notes on Classical Arabic syntax", Journal of Semitic Studies, 26 (1981), pp. 21-30.

186Sabaic Dictionary (English-French-Arabic) /Dictionnaire sabéen (anglais-français-arabe) /al-Mu'gam as-saba'i (bi-al-ingliziyya wa-al-firansiyya wa al-'arabiyya) (Publication of the University of Sanaa, YAR), Louvain-la-Neuve (Editions Peeters) et Beyrouth (Librairie du Liban), (1982), XLI+173+IVpp., en collaboration avec M.A. Ghul, W.W. Müller et J. Ryckmans.

187"Arabia, I. Pre-Islamic Arabia", American Council of Learned Societies : Dictionary of the Middle Ages, vol. 1 (New York, Scribners), (1982), pp. 369-373.

188"Languages of pre-Islamic Arabia", Etudes de Linguistique arabe, Leiden (Brill), (1982), (1982), pp. 178-186 (extrait d'Arabica, 28, 1981).

189"The 'lord of hds' votive text", Annali dell'Istituto Orientale di Napoli, 42 (1982), pp. 312-314.

190"A note on Ma'dikarib's Wadi Masil text", Annali dell'Istituto Orientale di Napoli, 42 (1982), pp. 307-311.

191"Observations on the texts from al-'Uqlah", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies,12 (1982), pp. 7-13.

192M. Hِfner, Sammlung Eduard Glaser XIV. Sabaïsche Inschriften, letzte Folge (1981), Journal of Semitic Studies, 27 (1982), pp. 96-100.

193J. Pirenne, La maîtrise de l'eau en Arabie du Sud antique (1977), Journal of Semitic Studies, 27 (1982), pp. 101-108.

194"Arabic language", American Council of Learned Societies : Dictionary of the Middle Ages, vol. 1 (New York, Scribners), (1982), s.v.

195W. Diem, S. Wild, éd., Studien aus Arabistik und Semitistik, A. Spitaler zum 70. Geburtstag (1980), Journal of Semitic Studies, 27 (1982), pp. 295-299.

196G. Wickens, Arabic Grammar, a First Workbook (1980), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 45 (1982), pp. 154-159.

197"Minaean Ra's-—idq", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 13 (1983), pp. 1-2.

198"Pre-Islamic —an'a'", dans R.B. Serjeant and Ronald Lewcock, —an'a', an Arabian Islamic City, London (World of Islam Festival Trust), (1983), pp. 36-38.

199"Women in Saba", Arabian and Islamic Studies, Articles presented to R.B. Serjeant on the occasion of his retirement from the Sir Thomas Adam's Chair of Arabic at the University of Cambridge, Editors : R.L. Bidwell and G.R. Smith, London and New York (Longman), (1983), pp. 7-13.

200"Background topics", Cambridge History of Arabic Literature to the End of the Umayyad Period, (1983), pp. 1-26.

201"The role of parallelism in Arabic prose", ibid., (1983), pp. 180-185.

202B. Ingham, North East Arabian Dialects (1982), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 46 (1983), pp. 550-552.

203M. Ullmann, Das Gesprنch mit dem Wolf (1981), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 46 (1983), pp. 142-145.

204Sabaic Grammar (Journal of Semitic Studies ; Monograph N° 6), Manchester (University of Manchester, JSS), viii+76 pp., avec 1 pl. (p. vii), (1984).

205"Addendum" à M.A. Ghul, "The pilgrimage at Itwat" (edited by A.F.L. Beeston), Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 14 (1984), p. 39.

206"Chronological problems in Ancient South Arabian culture", Studies in the History of Arabia, volume II : Pre-Islamic Arabia. Proceedings of the Second International Symposium on Studies in the History of Arabia, April, 1979, King Saud University (formerly Riyadh University), Ed. A.M. Abdalla et alii, King Saud University Press, (1984), pp. 3-6.

207"Himyarite monotheism", ibid., (1984), pp. 149-154.

208"The constructions at Itwat", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 14 (1984), pp. 40-41.

209"Further remarks on the Zayd-'il sarcophagus text", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies,14 (1984), pp. 100-102.

210"Judaism and Christianity in pre-Islamic Yemen", J. Chelhod et un groupe d'auteurs, L'Arabie du Sud, histoire et civilisation, 1. Le peuple yéménite et ses racines (Islam d'hier et d'aujourd'hui, 21), Paris, éditions G.-P. Maisonneuve et Larose, (1984), pp. 271-278.

211"The religions of pre-Islamic Yemen", ibid., (1984), pp. 259-269.

212"Reflections on verbs 'to be'", Journal of Semitic Studies, 29 (1984), pp. 7-13.

213T.M. Jonhstone, Jibbali Lexicon (1981), Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 47 (1984), pp. 135-136.

214Mukhtarat min an-nuq‚· al-yamaniyya al-qadima, T‚nis (al-Munaْْama al-'arabiyya li-t-Tarbiya wa-aû-ùaqafa wa-al-'Ul‚m), (1985), 478 pp. et deux cartes hors-texte, en collaboration avec Muhammad Bafaqih, Christian Robin et Mahm‚d al-·‚l.

215"Lu¸at an-nuq‚· al-yamaniyya al-qadima. Nahwu-ha wa-tasrifuha", M. Bafaqih, A. Beeston, Ch. Robin et M. al-·‚l, Mukhtarat min an-nuq‚· al-yamaniyya al-qadima, T‚nis (al-Munaْْama al-'arabiyya li-t-Tarbiya wa-aû-ùaqafa wa-al-'Ul‚m), (1985), pp. 67-95.

216"Mahmud al-Ghul's Old South Arabian inscriptions", Journal of Semitic Studies, (1985), pp. 149-154 (pl. : pp. 151-154).

217"The martyrdom of Azqir", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies,15 (1985), pp. 5-10.

218"A Sabaeo-Hadramite 'incident'", Mélanges linguistiques offerts à Maxime Rodinson par ses élèves, ses collègues et ses amis (Comptes rendus du Groupe Linguistique d'études chamito-sémitiques g.l.e.c.s., Supplément 12), édités par Christian Robin, Paris, librairie orientaliste Paul Geuthner, (1985), pp. 109-114.

219"Two Bi'r ؛ima inscriptions re-examined", Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 48 (1985), pp. 42-52.

220"Free and unfree : the Sayhadic case", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies,16 (1986), pp. 1-6.

221"The Qatabanic text VL 1", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies,16 (1986), pp. 7-11.

222"One Flesh", Vetus Testamentum, 36 pp. 115-117.

223"Vorislamische Inschriften und vorislamische Sprachen des Jemen", Jemen.3000 Jahre Kunst und Kultur des glücklichen Arabien. Hrsg. von W. Daum. Insbruck und Frankfurt/Main, (1987), pp. 102-106.

224"؛abashat and Ahabish", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 17 (1987), pp. 5-12.

225"Apologia for "Sayhadic", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 17 (1987), pp. 15-16.

226"Pre-Islamic Yemeni Inscriptions", Jemen.3000 Jahre Kunst und Kultur des glücklichen Arabien. Hrsg. von W. Daum. Insbruck und

227Frankfurt /Main, (1988), pp. 99-103.

228"Miscellaneous Epigraphic Notes II", Raydan, 5 (1988), pp. 5-32.

229"Two Sabaic Texts", Raydan, 5 (1988), pp.33-38.

230"Notulae Sayhadicae", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 18 (1988), pp. 1-2.

231"Pre-Islamic Yemen in a recent publication", Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain and Ireland, (1988), pp. 160-164.

232"The Chain of al-Mandab", On Both Sides of al-Mandab. Ethiopian, South Arabic and Islamic Studies presented to Oscar Lِfgren on his ninetieth birthday 13 Mai 1988 by colleagues and friends, Stockholm 1989 (Swedish Research Institute in Istanbul. Transactions, vol. 2), pp. 1-6.

233"Mahmoud 'Ali Ghul and the Sabaean Cursive Script", Arabian studies in honour of Mahmud Ghul, Symposium at Yarmouk University, December 8-11, 1984, ed. M.M.Ibrahim, Wiesbaden, (1989), Yarmouk University Publications, Institute of Archaeology and Anthropology Series, vol. 2, pp. 15-19.

234"Sabaean graffiti from the Wadi al-؛ar", Arabian Archaeology and Epigraphy 1, (oct. 1990), pp. 16-19.

235"Sayhadic divine designations", Proceedings of the Seminar for Arabian Studies, 21 (1991), pp.1-5.

236"The Sayhadic Hunt at °i'b al-'aql", Etudes sud-arabes, Recueil offert à Jacques Ryckmans, publications de l'Institut Orientaliste de Louvain 39, Louvain-la-Neuve, (1991), pp. 49-57.

237"Compte rendu de : L'Arabie antique de Karib il à Mohamet : nouvelles données sur l'histoire des Arabes grâce aux inscriptions", Revue du Monde Musulman et de la Mediteranée, 61 (1991-3), (1992),.pp. 166.

238"Lineation of the Sabaitic Text Ir 19", Raydan, 6 (1994), pp. 37-39.

239"Foreign Loanwords in Sabaic", Arabia Felix, (1994), pp. 39-46.

240"Sabaeans in Tihama", Arabian Archaeology and Epigraphy, vol. 6, n. 4 (1995), pp. 236-245.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alfred Felix Landon Beeston, « Alfred Felix Landon Beeston (1911-1995) », Chroniques yéménites [En ligne], 4-5 | 1997, mis en ligne le 30 août 2007, consulté le 24 mars 2017. URL : http://cy.revues.org/65 ; DOI : 10.4000/cy.65

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Logo Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman
  • Logo Ministère des Affaires étrangères et européennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org